Sign in
Download Opera News App

 

 

L'éducation de nos enfants ; un véritable casse-tête chinois !

On assiste de moins en moins, à l'interventiion combinée du père et de la mère dans l'éducation de leurs enfants. Cela représente l'une des causes principales des l'échec enregistrés au plan éducatif et qui se traduisent par le fléau de violence en milieu scolaire, le phénomène des enfants en conflit avec la loi "les microbes", la fréquentation des bars et boîtes de nuit par les adolescents, la consommation des stupéfiants et drogues en milieu scolaire, la précocité des rapports sexuels avec son corollaire d'infections sexuelement transmissibles et de grossesses à risques, l'intégration des adolescents dans des groupes de vols avec violence, les cas d'agressions de plus en plus fréquentes des enseignants et même des géniteurs, la violence verbale sur les réseaux sociaux, l'enrôlement des adolescents par les groupes djihadistes...

Sil est vrai que l'action parentale fait défaut, il faut par ailleurs noter la disparition des normes, des valeurs et des principes de nos sociétés, au profit des droits de l'enfant, de la démocratie et de la liberté d'expression.

Aujourd'hui les rôles parents et enfants sont inversés. Pendant que les parents exécutent les ordres, certains enfants ne se gênent pas de condamner, revendiquer, imposer et terroriser les parents.

Allons-nous rester dans l'expectative, impuissants et espérant un miracle de la part des blancs ou de Dieu lui-même ?

Quelques éléments pour réussir l'éducation de son enfant.


1- La compagnie du père et de la mère de la naissance à 15 ans

La présence du père et de la mère aux côtés de leur enfant est magique pour son équilibre physique et mentale. L'amour inconditionnel et intense des parents biologiques est l'atout majeur de leur influence positive sur l'éducation de leurs enfants.

L'apport du père dans l'éducation de l'enfant, diffère la plupart du temps de celui de la mère; les deux étant complémentaires pour produire un individu complet.

Des recherches ont monté que lorsque les deux parents participent à l'éducation de leurs enfants, ceux-ci sont plus intéressés par le travail scolaire.

Malgré les occupations professionnelles, les parents doivent tout mettre en œuvre, pour vivre avec leur enfant dans une même maison.

Ensuite, trouver des périodes assez longues au quotidien pour lui tenir compagnie; car, C'est en passant du temps avec votre enfant que vous découvrirez son caractère, ses compétences et insuffisances.

Trouvez dès maintenant le moyen de vous rapprocher de votre enfant ; si ce n'est pas le cas ; c'est une priorité. (sauf cas de décès)

2- Savoir occuper et encourager les enfants quand ils réalisent des performances significatives

Occuper les enfants dans un cadre éducatif et faire travailler les enfants pour produire des gains de se sont deux choses bien différentes.

Soumettre son enfant à une tâche adapter à ses capacités physiques et mentales dans l'intention de son apprentissage n'est pas une forme d'exploitation de celui-ci.

Mais faire accomplir des tâches par son enfant dans l'intention de produire des gains est bien une exploitation de celui-ci ; et cela devient une catastrophe quand elles entravent l'accès ou la continuité de l'école.Oui, ils sont très nombreux les enfants qui sont exploités par les personnes adultes à travers le monde ; surtout dans les pays en voie de développement.

Ce n'est pas pour autant que nous devons confondre l'exploitation des enfants qui est à combattre avec les tâches éducatives qui préparent les enfants s'intégrer dans la société.

Il y a vraiment nécessité à faire cette différence., quand on se fie aux dires de certains parents ; "on dit de ne plus faire travailler nos enfants".

Chers parents l'une des clé pour réussir l'éducation de nos enfants, c'est de savoir leur attribuer des responsabilités. Les enfants adorent relever les défis.

En fonction de l'âge, adapter l'occupation. Il ne s'agira pas pour le parent de faire des reproches en cas d'échec; mais plutôt, de féliciter et encourager l'enfant quand il a bien fait. Ne faites aucun commentaire quand le résultat n'est pas celui escompté.

La seule chose à privilégier, c'est féliciter et encourager l'enfant quand il accomplit très bien sa tâche.

Soyez vrai et éviter les félicitations exagérées. Il faut seulement féliciter l'enfant quand il a vraiment fourni des efforts ( quand il a fait une prouesse) car, l'enfant n'est pas pas dupe.

Cette technique est efficace entre 6 ans et 10 ans. Au-delà on peut exprimer à l'enfant sa déception.

Mais favorisez toujours les encouragements quand c'est bon et garder le silence quand la tâche n'est pas accomplie.

Vous serez surpris de l'évolution rapide de votre enfant dans le sens positif. Il développera les vertus telles que le courage, l'honnêteté, le partage, l'amour du travail bien fait et de nombreuses autres valeurs aussi capitales.

Courage à tous les parents du monde !

Content created and supplied by: JDONA76 (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires