Sign in
Download Opera News App

 

 

Formation professionnelle : "Pas d'indemnités de 2020, pas d'examens 2021" (Collectif de syndicats)

Les examens de fin d'année 2021 risquent d'être fortement perturbés au ministère de l'enseignement technique, de la formation professionnelle et de l'alphabétisation (METFPA). Dans une déclaration en date du mardi 18 mai 2021, le COSETFP (Collectif des Syndicats de l'Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle) s'est voulu formel: pas d'indemnité liées aux examens 2020, pas d'examens de la session 2021. 

Le Collectif a rappelé que depuis une dizaine d'années, des crises liées au non-paiement des indemnités liées aux examens de l'année précédente éclatent toujours à la veille des examens de l'année en cours. Cette situation gênante n'est pas de nature à créer la sérénité dans cet ordre d'enseignement. 

En réalité, nos investigations ont montré que cette situation est due essentiellement à un déficit budgétaire de la DEXC (Direction des Examens et Concours) du ministère de l'enseignement technique, de la formation professionnelle et de l'artisanat. Chaque année, le nombre de candidats aux examens de fin d'année augmente de façon fulgurante. En 2017, l'Etat de Côte d'Ivoire a orienté de milliers d'enfants du pays dans les établissements privés d'enseignement technique et de formation professionnelle. Une grande première. Pour les former au BT (Brevet de Technicien) dans les filières tertiaires et industrielles. La première promotion de ces élèves a été candidate aux examens de fin de formation l'année dernière. Cette année, la deuxième promotion s'ajoute aux milliers de candidats des établissements publics. Selon les chiffres de la DEXC, ils seront plus de 22.000 candidats aux examens de fin d'année de l'enseignement technique et de la formation professionnelle pour la session 2021. Pendant ce temps-là, le budget alloué aux examens est resté le même depuis une dizaine d'années. Une situation qui ne permet plus de payer les indemnités liées aux examens à bon temps. Ce qui fâche acteurs et responsables syndicaux.

Il est bon que le Docteur Koffi N'Guessan, ministre de l'enseignement technique, de la formation professionnelle et de l'apprentissage, s'implique personnellement dans cette première "patate chaude" depuis sa nomination à la tête de ce département ministériel, aux fins d'avoir des examens de fin d'année dans bruits. Car la déclaration du COSETFP sonne comme une menace de boycott des examens de fin d'année par les enseignants qui sont au cœur du dispositif.

Notons que les examens de fin d'année (CAP, BEP, BP et BT) du ministère de l'enseignement technique, de la formation professionnelle et de l'artisanat doivent débuter le mardi 25 mai prochain par les épreuves physiques et sportives. Et rien n'est sûr avec les indemnités liées aux examens de l'année dernière qui n'ont pas encore connu un début de paiement.

FLV

Content created and supplied by: FrancisLeroyVanié (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires