Sign in
Download Opera News App

 

 

Frais des COGES suspendus : les écoles primaires publiques suffoquent

Depuis l'annonce en décembre dernier par le Président de la République de Côte d'Ivoire son Excellence Alassane Ouattara de la suspension des frais DU COGES dans les établissements publiques de Côte d'Ivoire, et des différentes circulaires officielles véhiculées par les médias publics et privés du pays, de l'effectivité de l'annonce, les écoles primaires publiques surtout celles de l'arrière-pays suffoquent.

En effet, selon les témoignages des acteurs du terrain, les caisses des écoles primaires publiques sont pour la plupart vides et les difficultés réelles se font sentir tant au niveau de la poursuite des travaux des infrastructures dans les écoles, de la réparation du mobilier, de la présence de matériels de premières nécessite (craies, documents etc...) de la rémunération d'enseignants bénévoles et du personnel non enseignant et la liste n'est pas exhaustive.


Cette suspension tant saluée par tous les acteurs du secteur éducation formation et attendue comme un souffle nouveau ou une bouffée d'oxygène à l'école ivoirienne n'est pour le moment pas suivie d'une mesure financière d'accompagnement de la part du gouvernement.

Et cette difficulté a un véritable impact sur le bon fonctionnement de plusieurs écoles du pays à en croire les principaux acteurs. Et La grogne se fait entendre.


Il appartient donc au gouvernement de traiter avec diligence ce dossier pour permettre aux écoles primaires publiques du pays de fonctionner en toute quiétude afin de rehausser le niveau de l'éducation nationale déjà tant décrié sur les réseaux sociaux et les médias nationaux par tant d'acteurs.


JMD

Content created and supplied by: JimDASSE (via Opera News )

DU COGES

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires