Sign in
Download Opera News App

 

 

Lycée 3 de Divo : ça chauffe autour de la gestion des derniers fonds COGES

Mme Mariatou Koné, ministre de l'éducation nationale


Le COGES du lycée 3 de Divo est en proie à une crise intense. L’Assemblée générale du mercredi 12 octobre 2021, a accusé Laubouet Pierre, le président, de s'être rendu coupable du détournement de la somme de 4.517.200 FCFA. Il serait même allé, selon des participants, au siège du Conseil régional pour signer une reconnaissance de dette. Laubouet Pierre, fonctionnaire à la mairie de Divo, était absent. Ce sont donc le proviseur Kamagaté Ali et les membres du bureau présents, qui ont animé la rencontre avec les parents d'élèves.

Le quitus a été refusé à Laubouet Pierre et selon les participants, Ni lui, ni aucun autre membre de son bureau, ne peut plus se porter candidat pour diriger le COGES. Un courrier a été envoyé à la DREN à cet effet. « Moi je suis venu m'asseoir ici pour la forme. Je ne suis ni de près ni de loin, associé à la gestion. Il fait tout avec son secrétaire général, monsieur Aké qui est également enseignant dans cet établissement », a déclaré Yobouet, le vice-président.

Approché, Laubouet Pierre explique qu’il n’en est rien. Admis au concours des assistants de finance et depuis cinq mois, il est en formation à Abidjan où il doit se rendre très souvent. « Il ne s’agit que de deux absences, mais jamais je ne suis absenté sans en informer les autres Il soutient que les accusations de détournement de fonds, ne sont pas autres. Quant à Yobouet, il va si souvent à Bouaké qu’il y passe plus de temps qu’à Divo. Il n’est jamais là, comment lui confier les dossiers ? »

Laubouet Pierre soutient par ailleurs que l’accusation de détournement qu’on lui colle à la peau, n’est pas justifiée. « J’ai été élu le 2 février 2020. Mon équipe et moi avons trouvé en place un déficit de 11 millions. Cela n’a pas été fait. On a compris que c’est un système qui va jusqu’à la DREN pour dilapider les fonds publics. Au moment où je vous parle, nous avons six millions dans la caisse. Je suis responsable du bureau. Nous avons un budget de 1,5 millions pour le fonctionnement. Cela sert à organiser les réunions et c’est pour cela qu’on me réclame une reconnaissance de dette. A la dernière AG où j’étais absent, j’ai décaissé 200.000 pour les perdiems et les tirages. Nous avons réalisé un préau pour abriter les élèves ». En fait, Laubouet soutient qu’il est ainsi lynché parce qu’il refuse de se laisser manipuler. « Avec moi, le proviseur ne peut pas monter de dossier pour réparer des tables cassées. L’Etat paye déjà pour ça. A deux reprises, mon trésorier a demandé la parole. Pourquoi n’a-t-il pas pu parler » ? Laubouet Pierre promet de porter l’affaire devant la justice pour que toute la lumière soit faite.

Paul D. Tayoro

Content created and supplied by: Paul-D-Tayoro (via Opera News )

COGES Divo Laubouet Pierre

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires