Sign in
Download Opera News App

 

 

Hamed Bakayoko a-t-il ‘’trahi’’ ‘’la Chine’’ ? A qui laisse-t-il les ‘’Chinois’’ d'Arafat ?

Depuis ce Mercredi 10 Mars, la Côte d’ivoire est endeuillée par la disparition tragique de son premier ministre, Hamed Bakayoko, décédé en Allemagne, des suites d’un cancer fulgurant au foie. 

Si pour les Ivoiriens en général, la mort du successeur d’Amadou Gon Coulibaly, est une lourde perte, elle l'est encore plus pour les ’Chinois’’, ces inconditionnels de DJ Arafat, qui faut-t-il le rappeler avaient un lien particulier avec le collaborateur d’Alassane Ouattara. Il le revendiquait à souhait. Houon Ange Didier, dit DJ Arafat, était pour lui, un fils. 

Lors des obsèques de DJ Arafat, le 30 Août 2019, toute l’organisation était centrée sur lui. ‘’Le Grand-père de la Chine’’, le parrain…Hamed Bakayoko, de par sa proximité avec le Roi du coupé-decale, avait des millions d’enfants, des fans de l'artiste que leur ‘’père’’ ou idole, avait lui-même appelé ‘’les Chinois’’, en référence à leur nombre important. 

Moins de deux ans après le décès du père, voilà que le grand-père aussi, quitte définitivement ‘’la Chine populaire’’. Doublement orphelins, les ‘’Chinois’’ de toutes les classes sociales, n'ont plus de repère. Plus personne vers qui se tourner… 

Hamed Bakayoko a-t-il trahi ses ‘’Chinois’’ ? Sans doute pas…la grande faucheuse l’éloigne de leurs yeux certes, mais elle n’aurait l’empêcher de continuer à veiller sur sa ‘’Chine’’ de là où il sera.

Raoul Mobio

Content created and supplied by: RaoulMobio (via Opera News )

alassane ouattara chine

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires