Sign in
Download Opera News App

 

 

Amadou Hampâté Bâ: << En Afrique, quand un vieillard meurt c’est une bibliothèque qui brûle >>

C'est surement cette citation d'Amadou Hampâté Ba que tu as entendu plus dans la vie. Mais connais-tu réellement le sens de la citation de cet homme sage de l'Afrique ?

Dans cet article, nous vous proposons l'explication de cette citation dans son entièreté :...

Il est vrai que, ce proverbe d'Amadou Hampâté Bâ est connu depuis longtemps, mais sa véritable signification échappe souvent au sens commun. En fait, ces paroles sont dérivées du discours d’Amadou Hampâté-Bâ prononcé en 1960 devant l’assemblée de l’UNESCO. En effet, la substance de ce proverbe résume tout son discours en faveur du développement et de l’octroi des moyens pour la préservation de la tradition orale en Afrique. Mais intéressons-nous à présent au proverbe lui-même proprement dit : << En Afrique, quand un vieillard meurt c’est comme une bibliothèque qui brûle >>, qu'est-ce que cela signifie ?


•Le vieillard 👴

En effet, il faut dire que le vieillard selon Amadou Hampâté-Bâ, est celui qui détient la sagesse. C'est vrai qu’il existe selon le même auteur une division cyclique de la vie humaine par tranches d’âge, dont l’explication prendrait hélas énormément de place et beaucoup d’espace. Hampaté-Bâ avance que la sagesse ne se résume pas à une simple question d’âge. De cet fait, on peut avoir des vieillards 👴👵de vingts ans et des enfants 👶 de soixante ans. En outre, une vraie connaissance est celle là qui résulte des expériences et des savoirs, individuels et communs, cumulée dans le temps et transmise de génération en génération. Et cela ne se limite pas à un domaine mais, concerne tous les aspects réels ou abstraits de la vie que les Hommes ont eu à penser. Une somme colossale de connaissances qui forcerait son détenteur à l’humilité, c’est en partie la définition de la sagesse selon Hampaté-Bâ.

• La bibliothèque 📚

Quant à la bibliothèque 📚, elle fait référence à un des modes de transmission du savoir européen : c'est-à-dire la transmission par l’écrit. Un mode de transmission hérité des grecs et des romains, qui se perfectionne avec le temps, et qui se poursuit avec les moines copistes au Moyen Age puis tend à se généraliser avec le développement de l’impression à partir de 1450.


On comprend aisément que, ce proverbe est une métaphore qui rapproche deux modes de transmissions différents. Car la fin du vieillard qui se matérialise par la mort entraîne une disparition des savoirs qu’il a accumulé, à l’image d’une bibliothèque qui brûle, où tout le savoir transcrit dans les livres disparaît. Ce rapprochement met en relief la nécessité de la retranscription par écrit 🖋️ des savoirs oraux africains pour leur sauvegarde et diffusion. Par ailleurs, ces savoirs oraux qui caractérisent l'identité de l'Afrique, Amadou Hampaté-Bâ qualifie cela d’aussi précieux et fragiles que les grands édifices de la Nubie ou de la civilisation de l’Égypte antique, si ce n’est plus. L’importance de cette tradition orale fut comprise bien plutôt, notamment par Soundiata Keita, fondateur du grand empire du Mali au début du XIIIe siècle. Il développa un ordre social exclusivement chargé de récolter, enrichir et transmettre ce précieux trésor : c’est l’apparition des griots.

Donc, plutôt que de garder cette connaissance et qu'à la mort le vieillard parte avec cette connaissance emmagasinée, le vieillard devrait penser à transmettre cette connaissance à la génération future pour ne pas que cette connaissance s'efface avec le temps...!!!

Content created and supplied by: [email protected] (via Opera News )

amadou hampâté amadou hampâté-bâ

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires