Sign in
Download Opera News App

 

 

Bb sans os rend hommage aux hommes et aux femmes chauves avec son concept "kpako solo" !

En Côte d'Ivoire on entend souvent dire cette phrase: "le coupé-décalé n'est pas facile". Eh bien , rien n'est vraiment facile sur terre . Il faut travailler hardiment pour réaliser ses rêves. Dans la musique urbaine ivoirienne, il faut batailler deux fois plus pour s'imposer à cause de la rude concurrence.

Ce qui fait vivre la musique en Côte d'Ivoire, c'est la danse. Les artistes doivent être toujours à mesure de produire une musique dansante pour se maintenir dans l'actualité. C'est fort cela que le danseur de Feu Arafat Dj annonce la sortie de son nouveau concept.

Hier lundi 10 mai 2021, l'artiste a publié sur sa page facebook un message qui annonce "le kpako solo", une chanson dansante pour soutenir les hommes er les femmes chauves. Il cite:<<Claire Bahi est venue dans le coupé-décalé avec sa danse dénommée "bobarafitini", elle a donné de l'assurance aux femmes qui avaient honte de leurs petites formes. Sois Benie la mama car tu a donné la joie de vivre à certaines filles.

Dj Lewis à son tour a pensé aux grosses femmes et en chair. Elles font de l'effet rien qu'en les regardant. Il a donc créé le concept intitulé "apoutchou" afin qu'elles ne soient plus complexées.

Moi, comme un messager, je viens pour mes tontons et tanties chauves qui n'ont plus de cheveux et qui gaspillent de l'argent dans les produits capillaires. C'est fini pour le stress et la honte . Restez en mode KPAKO_SOLO, c'est votre temps. Soyez heureux et assumez vous tel que vous êtes, ce n'est pas un handicap.>>


Bb sans os affirme que les filles minces et grosses étaient autrefois l'objet de moqueries. Il était difficile de se promener à Abidjan sans recevoir des regards hostiles. Aujourd'hui, les artistes chanteurs ont réussi à donner de la valeur à toutes les formes physiques.

L'artiste a expliqué lors de son passage à l'émission peopl'émik qu'il avait du mal à accepter le fait de perdre ses cheveux. Lorsqu'il était en prison à Dubaï, on coiffait tous les prisonniers chaque semaine. Perdre ses cheveux pour avoir la tête toute lisse était un affront pour lui. Mais, en poussant un peu plus loin sa reflexion, il a trouvé qu'il pouvait en faire un style de vie.

Pour s'assumer davantage, il préfère sortir un concept de musique qui va permettre aux hommes et aux femmes qui n'ont pas de cheveux sur la tête de se sentir à l'aise dans leur état. Pour les hommes c'est compréhensible. Quant aux femmes, leurs cheveux sont comme un voile. Ils leurs donnent de l'autorité, de la feminité et de la beauté. Par conséquent, il serait difficile pour une femme d'accepter le manque de cheveux.

Tout ce qu'on peut souhaiter à Bb sans os, c'est le succès dans la chanson après son gros succès dans la danse.

Content created and supplied by: Soldatduciel (via Opera News )

côte d'ivoire

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires