Sign in
Download Opera News App

 

 

Des Ivoiriennes révèlent ce qu'elles regardent en premier chez un homme qui les drague

Vous êtes-vous déjà demandé qu'est-ce qui fait craquer une femme chez un homme ? Les femmes sont-elles sensibles aux critères physiques, et si oui, en quoi se résument-ils de leur point de vue ? Autrement dit, que regardent-elles en premier chez un "pointeur" ? La question peut paraître à priori banale, tant les critères de séduction varient d'une personne à l'autre. Mais qu'en est-il chez les personnes de l'autre sexe ? 

C'est la question que First Mag Le Vrai pose à ses abonnés de la gent féminine, jeudi 30 septembre : «Que regardes-tu en premier lorsqu'un mec te drague ?» Évidemment, des volontaires se sont livrées. Et les réponses fusent. Pour Claire T., par exemple, ce sont : «Ses dents, son accoutrement, son parler, sa taille et enfin son visage». Quant à Francine Bouho, l'expression langagière est un critère déterminant : «Je regarde sa manière de parler. À travers ça, je peux déterminer quel genre de personne il est». 

Parlant de style, la façon d'être chaussé compte pour Rebecca Tra et Reine Gbegbe. «Tu es en sandales et que tu viens me draguer, c'est mort. Moi-même je n'aime pas chaussures fermées, je n'ai pas envie de prendre un gars qui aime les tongs pour me suivre», écrit Reine. Tandis que Miguelle mise sur la taille : «J'adore les hommes grands».

(Un couple d'amoureux)

L'abonnée Bénédicte Akissi énumère quant à elle quelques indices sur les mecs dont elle pense qu'il faut se méfier, les "VI" comme on dit. Des fieffés menteurs : «S'il parle trop de ses finances, ses biens, c'est qu'il ment. S'il te flatte trop, "bébé tu es vraiment belle", matin, midi, soir, c'est qu'il ment. S'il te dit "je t'aime" alors que vous vous êtes croisés il y a seulement deux jours, c'est qu'il ment. Bon, je m'arrête là», conseille-t-elle. 

Pour d'autres femmes en revanche, les critères de séduction passent par les doigts, les orteils, les dents, les oreilles, le style vestimentaire, la taille, etc. 

Le moins que l'on puisse dire, c'est que les femmes ont le souci du détail. Marina Ehoussou en rajoute une couche : «S'il est en chaussures fermées, je regarde les semelles, pour voir si elles sont penchées (usées sur le côté : ndlr). Surtout les souliers». Et l'argent dans tout cela ? «Sa poche», reconnaît enfin Assétou Touré. 

Dans le lot des hommes qui se sont autorisés à commenter, l'internaute Exodia Lebeni est visiblement désabusé : «On voulait grandir pour pouvoir juste sortir la nuit et avoir "go" (petite amie : ndlr). On n'avait pas prévu souffrir comme ça», écrit-il. Eh bien, il va falloir revoir les plans.

Content created and supplied by: Fatogoma (via Opera News )

ivoiriennes

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires