Sign in
Download Opera News App

 

 

Quelques anecdotes sur GNAWA TAUREAU, Une légende de la rue

GNAHOUA TORO, membre fondateur du mouvement Ziguéhi YANG SYSTEM à Abidjan a marqué son temps.

Avec ce mouvement, ils ont contribué à la sécurisation de plusieurs établissements et bâtiments commerciaux surtout à la rue princesse. Habitant de yopougon nouveau quartier, il était un grand frère pour tous les jeunes du quartier et était prêt à nous défendre quand nous subissions une injustice.

Je me souviens au temps du général Robert Guéhi alors dirigeant la junte militaire, un certain Boka Yapi etait venu au quartier (yopougon nouveau quartier) voir sa maitresse et il a constater que son poste auto radio avait disparu, il a donc fait appel à ses éléments militaires qui frappaient tous les jeunes qu'ils trouvaient dans les parages et suite à cela quand Gnawa a eu vent de cette injustice il a décidé de se rendre sur les lieux pour en découdre avec eux, ce sont les mamans du quartier qui l'ont dissuadé en lui demandant pardon. Après cela nous apprîmes par sa maitresse à l'époque qu'il (BOKA) avait oublié son poste auto à la maison.

Un jour au quartier apprend que JOHN Pololo est venu défier GNAWA dans son fief, en effet à l'époque il fallait pour se faire un nom plus grand défier et vaincre celui qui avait un grand nom. ce jour là au terrain nous avons eu le privilège d'assister à un combat digne des films d'actions que nous regardions à la télé. Le comba était serré et il n'y eut pas de vainqueur car dans une prise à couper le souffle ils sont resté longtemps dans une position inconfortable jusqu'à lacher prise et se serrer ensuite la main en guise de reconnaissance de bravoure. Ce fut une liesse ce jour car JOHN Pololo n'atait pas n'importe qui et GNAWA lui a tenu tête dans un combat amical qui se solda en réalité pour une victoire de GNAWA.

Un jour à la cabine (200f la minute) son petit frère du nom de ZADI nous expliqua que quand GNAWA était à l'école primaire (EPP SICOGI 8) il était bandit et quand on le punissait par la chicotte il ne pleurait pas. Exaspéré, son maitre décida alors de se rendre chez le père de GNAWA pour savoir quelle punition pourrait faire changer cet enfant très turbulent. Le père lui chuchota la chose à l'oreille et le lendemain en classe, à 10h le maitre demanda à GNAWA de rester assit pendant que les autres élèves sortaient. A midi encore lorsque la cloche a sonné il demanda à GNAWA d'attendre jusqu'à ce qu'il finissent de corriger les exercices afin de l'aider à tout ranger. GNAWA s'executa et jusqu'à 13h contre toute attente il se mit à pleurer à chaude larmes car il avait faim. Cette anecdote, si tu la racontait devant lui à cette époque alors c'est que tu était prêt à courir toute la journée.

L'anecdote concernant son combat avec Feu JULES BADO ARTHUR eût lieu à la salle des fête de yopougon nouveau quartier où GNAWA a été défié par le grand maitre pratiquant JULES BADO, c'est à la suite de ce combat que le mouvement YANG SYSTEM fut créé car Jules BADO avait enfin trouvé un vrai guerrier sur qui il pouvait compter pour diriger le mouvement.

GNAWA était un monsieur très humble malgré sa renommée et sa puissance à l'époque, aujourd'hui homme de DIEU, il a perdu la vue mais reste digne et bon conseiller pour la jeunesse de son quartier.

Force à toi GNAWA

Content created and supplied by: Big-Firsty (via Opera News )

abidjan gnawa taureau john pololo toro ziguéhi yang system

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires