Sign in
Download Opera News App

 

 

Pulcherie Gbalet célébrée avec faste à Badié, son village natal

Depuis le 28 avril 2021, date de sa libération des fers de la prison civile de Yopougon, Pulcherie Edith Gbalet, la présidente de l'ONG Alternative citoyenne (ACI) n'avait pas encore mis les pieds à Badié, le village qui l'a vu naître dans le département d'Oumé, précisément dans la sous-préfecture de Diegonefla. Après cinq mois de repos avec en prime de nombreux engagements professionnels à honorer aussi bien en Côte d'Ivoire qu'à l'extérieur du pays, c'est finalement ce samedi 25 septembre que la patronne de la société civile ivoirienne a décidé de fouler la terre de ses ancêtres.

Il y a donc fête ce week-end à Badié, chez Pulcherie Gbalet. Le chef du village Yobo Faustin et les habitants de Badié appuyés par la mutuelle dirigée par Mouanny Kassal ont mis les petits plats dans les grands afin de réserver un accueil princier à leur fille incarcérée huit mois durant à la Maca pour avoir appelé à manifester contre le troisième mandat controversé du chef de l'État, Alassane Ouattara. À la tête d'une forte délégation venue d'Abidjan composée pour la plupart de proches collaborateurs, d'amis et connaissances, Pulcherie Edith Gbalet n'a pas été déçue.

Bien au contraire, elle a été célébrée avec faste par ses parents Gban ( Gagou ) qui ont dansé et chanté à sa gloire. Une cérémonie de purification mais aussi de bénédictions a été également organisée pour Pulcherie Gbalet comme cela est de tradition en Afrique. En tout cas, ce fut une très belle fête pour la présidente de l'ONG Alternative citoyenne de revient de son village totalement lavée de toutes souillures.

P. L

Content created and supplied by: Pierre_Lemauvais (via Opera News )

alassane ouattara edith gbalet pulcherie gbalet yopougon

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires