Sign in
Download Opera News App

 

 

Relation Alain Amobé-artistes : Chantal Taïba à cœur ouvert

La reine du Matiko, Chantal Taîba ne s’en remet pas après le décès de l’émérite journaliste camerounais Alain Amobé Mévégué. Jointe au téléphone, l’ex-petite lycéenne vivant en France revient sur ses souvenirs avec l’illustre. 

Avez-vous été marquée par la vie d’Amobé ?

Alain me faisait la tête quand je l'appelais ainsi. Il répondait Amobé. Cela fait des décennies que je le connais. Avec Joseph Andjou et Jean- Marie Kassamba qui est en RDC, ils travaillaient tous ensemble. À chaque fois que je venais à Paris, on s’appelait. On se voyait.

Vos plus beaux souvenirs avec lui.

Il me recevait à toutes ses émissions. Sur RFI, Ubinews sa chaîne de télé, France 24, partout. Avant l'an 2000, il souhaitait me produire. Il croyait beaucoup en moi. Pour la sortie de mon dernier album Sérédo, il a organisé le cocktail de presse dans les locaux de sa chaîne Ubinews en 2017 en direct. Après, il m'a reçu sur France 24 pour annoncer la sortie de l'album. C'était un frère sûr. C'est une grosse perte pour l'Afrique culturelle.

Avait-il un faible pour vous ?

Non. Amobé croyait en l'art Africain. Il se battait pour donner de la visibilité aux artistes. 

Entretien réalisé

Par Aimé Dinguy’s N

Content created and supplied by: AiméDinguy's (via Opera News )

Alain Amobé

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires