Sign in
Download Opera News App

 

 

Livre-témoignage : Zouglou, 30 ans de coups de gueule !

Les origines du zouglou? Ses créateurs? Ceux qui l’ont promu? Les grosses têtes du mouvement? Est-il en perte de vitesse...? Que de questions posées qui trouvent des réponses à travers Zouglou 30 ans « Gbê est mieux que drap! », un livre-témoignage de deux journalistes, Eric Cossa et Serges N’Guessant.

Briser les chaines de la souffrance et du silence, sous toutes ses formes, pour s’affranchir, en libérant la parole. Zouglou! Vous avez dit liberté ? 1991-2021, cela fait 30 ans que la musique et la danse philosophique, à l’origine, continuent de faire la fierté et l’identité de la Côte d’Ivoire. Son histoire, son présent et son avenir nous sont présentés sous les plumes des journalistes Eric Cossa et Serges N’Guessant, à travers un livre témoignage, qui d’ailleurs commence par le témoignage de Yodé et Sirop, les premiers chanteurs prisonniers «zougloutiques», incarcérés pour la mise en pratique de la philosophie zouglou.

30 ans après sa création, le procès du zouglou continue donc. Du premier album zouglou «Gboglo Koffi» du groupe Les parents du campus ambiance, avec comme icone Bilé Didier, jusqu’à l’album «Héritage» du groupe Yodé et Sirop, l’âme du zouglou est restée la même, contre vents et marées, oppressions et repressions. Dire les «Gbê», la vérité qui rougit les yeux sans les casser, pour prévenir, éviter le pire, les «drap». Ce que certaines personnes prennent, à tort ou à raison, comme un crime de lèse-majesté ou une parole trop prononcée avec un niveau sonore à exaspérer les tympans, tels de volumineux décibels dans une pièce de verre.

Si pour des besoins mercantiles et contextuels, la danse philosophique s’est adaptée tout en s’enrichissant de nouveaux pas et de nouvelles chorégraphies, le langage véridique cru et familier est resté le même, car il réussit toujours. En s’appropriant donc cette philosophie, ajoutée à la rigueur et à l’honnêteté journalistique, Eric Cossa et Serges N’Guessant vont fouiller dans l’histoire du zouglou, avec une machine à remonter le temps. Cela, pour nous ressortir l’arbre généalogique du zouglou qui s’enracine dans les années 80, jusqu’à sa présentation officielle en octobre 1991, disons, l’acquisition de son acte de naissance avec «Gboglo Koffi». Et, si Les parents du campus ambiance ont été les premiers à mettre sur le marché une cassette zouglou, ce groupe n’est pas celui qui a créé le zouglou, mais plutôt celui qui l’a fait connaitre en dehors du monde estudiantin. Car, les concepteurs de cette danse philosophique sont encore vivants. Il s’agit de « Christian Gogoua alias Joe Christy, devenu aujourd’hui gendarme et Bruno Porquet dit Opoku Nti, qui travaille dans le domaine pharmaceutique en France », rapportent les journalistes, après des témoignages recueillis et recoupés...

Zouglou 30 ans «Gbê est mieux que drap!» n’est pas fait que d’histoire, encore moins de témoignage. Il prend la pleine mesure du présent, tout en se projetant vers l’avenir du zouglou, à travers ses probables leaders de demain. Dans un français facile, il se laisse lire comme le zouglou se laisse apprécier...

C’est qui ça? Eric Cossa et Serges N’Guessant qui promettent des chansons et des pas de danses lors de leur dédicace le mardi 27 avril 2021 à 10 heures, à la Maison de la presse à Abidjan-Plateau, pour joindre l’utile à l’agréable.

Herman Bléoué

Content created and supplied by: Herman_Bléoué (via Opera News )

livre-témoignage zouglou

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires