Sign in
Download Opera News App

 

 

Rions un peu: un petit Dioula verse le plat d'un vieux Bété: " Baoulé et Yacouba proposent leur aide"


Nb: Cet article n'a rien de politique. C'est un cadeau à mes lecteurs pour les aider à passer le weekend. C'est juste pour rire et rien d'autre. Le français parlé dans cet article pourrait être mal orthographié et informel.


Hier, je revenais de Yopougon aux environs de 15 h et dans l'un de ses quartiers, à pied, je suis tombé sur un problème. Il s'agissait d'un petit Dioula qui avait par inattention renversé le plat d'un vieux Bété qui sortait d'un restaurant.

Je suis arrivé à pic car le petit venait de renverser le plat en question.

Vieux Bété: Tchié ma petit c'est quoi ça???

Petit Dioula: Papa pardon, je ne l' ai pas fait exprès.

Vieux Bété : Non ma petit, attend d'abord. Tu t'appelles comment et puis tu as quelle ethnie?

Le petit n'a rien compris dans affaire là et il dit ceci au vieux.

Petit Dioula : Papa, je m'appelle Traoré et je suis Dioula.

Vieux Bété: Gnawa!!! Ma Petit, ça là c'est trop grave, j'a peux pas te laisser. Tu vas rembourser mon plat. Faut donner l'argent tout suite.

Petit Dioula : Papa pardon je n'ai pas d'argent.

Vieux Bété: Attention ! Attention ! Tu as Traoré non? Actuellement, c'est les Issouf, les Ahmed, les Sékou, les Traoré qui a l'argent. Nous les Digbeu, les Lago, on a pas l'argent. Tu vas donner ma petit...

Petit Dioula : 😫😢😭😭 Papa pardon, pardon papa, je n'ai rien sur moi.

Vieux Bété : Je t'a dit non et c'est non. Le temps est coagulé. Si tu as était autre ethnie, je pouvais laisser. Mais ethnie ça là, je n'a peux pas petit. Quand tu marches, ta yeux c'est pas sur ta tête. Allons y tu Vas prendre l'argent chez ta papa.

Petit Dioula : 😭😭😭😭 mon papa va me frapper, il va me tuer😭😭😭.

Vieux Bété : Moi même j'a déjà mort, ma fils a bloqué quelque part là bas chez blanc. Si toi un Traoré, tu as mort aussi c'est pas grave. Tu as versé mon nourriture. J'a faim et j'a mange quoi? Vous a rassasié jusqu'en vous voir pas clair. Tu vas chercher mon nourriture !

Je suivais la scène de près et finalement, le vieux a saisi le petit par la culotte comme si c'était un voleur. Franchement le vieux était fâché et la situation se degradait. Comme je ne voulais pas être poursuivi pour non assistance à une personne en danger, j'ai décidé d'intervenir et de calmer le vieux.

J'étais confiant que le vieux accepterait mon pardon car il a lui même dit que si l'enfant était issu d'un autre groupe ethnique, il aurait accepté son pardon.

J'arrive et je m'adresse au vieux.

Moi: Papa pardon, vraiment ce sont les enfants, c'est comme ça ils sont.

Vieux Bété : Attend en peu. Toi même tu as quel ethnie d'abord?

En Afrique, les vieux sont considérés comme des bibliothèques mais les jeunes ne sont pas bêtes. J'ai vu où le vieux voulait me conduire et je l'ai dribblé. Je lui ai menti sur mes origines.

Moi: Papa, je suis Dida

Vieux Bété: Hum ma petit, Ja connais Dida. Eux il parle pas comme ça. Toi, tu as Baoulé. Et puis, vous oh, les autres oh, vous a même chose. Ja veux mon nourriture sinon il a bouge pas.

Le vieux avait raison car effectivement, je suis Baoulé. Que pouvais-je faire d'autre que de lui demander pardon ?

J'étais toujours en train de lui demander pardon et un jeune passait à côté. Il est venu pour lui aussi demander pardon au vieux.

Le jeune: Pardon papa, pardon il faut laisser tomber.

Vieux Bété: Voilà!!! toi, j'a sais qui tu es. Tu a Yacouba. J'a compris mais ma petit, un ventre vide n'a pas oreille. On fait comment ?

Le vieux est fort deh! Il a fait comment pour savoir que le jeune était Yacouba? Peut-être que c'est à cause de sa..... Je n'ai pas terminé oh hum. Ne me mettez pas en palabre avec mes frères Yacouba 😂😂😂.

Jeune Yacouba: Le vieux, je voulais t'aider mais je n'ai rien oh. Il reste mon transport

Vieux Bété: Ah ma petit Yacouba, là j'a peux pas laisser lui. J'a veux ma nourriture, un point, un trait.

C'est là j'ai compris que la solution était autre que demander pardon. Il me restait 1000f comme argent pour rentrer sur Bingerville. Mais comme je suis un homme de paix et que je recherche la paix partout où je me trouves, j'ai pris mes 1000f pour donner au vieux.

Moi: Le vieux, tenez 1000f pour aller acheter un autre plat.

Vieux Bété: Merci beaucoup ma petit. Baoulé a trop intelligent. Tu as donné mon l'argent. Problème n'a pas fini?

Moi: problème est fini le vieux.

Vieux Bété: Ah! Tu as trop intelligent. Vous tous, je va vous dire que politique n'a pas bon. Vous a jeunes, partez à l'école pour occuper vos parents demain. Politique n'a pas bon du tout. Ne faites pas palabre. Vous n'a cas vivre comme frère, comme au temps de Boigny.


C'est ainsi qu'on s'est tous salués chaleureusement et le vieux se dirigea vers le restaurant.

Chacun de nous trois a pris son chemin avec un large sourire. Comme le jeune Yacouba savait que j'allais marcher pour venir à Bingerville, il m'a donné 1000f pour pouvoir emprunter.

Voici les Ivoiriens réconciliés à nouveau.

[Petite histoire imaginée pour t'aider à terminer le weekend et à rappeler à chacun de nous que la culture de la paix n'a pas de prix]

Si tu as aimé la blague, n'oublie pas de liker l'article, de le partager, de le commenter et de t'abonner. Bon fin de weekend et bon début de semaine !


YKDaniel

Content created and supplied by: YKDANIEL (via Opera News )

Bété Dioula

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires