Sign in
Download Opera News App

News Entertainment

 

Movie TV

 

TV Video

Ariel Sheney sur le plateau de Peopl'emik :" Safarel doit encore apprendre à chanter"

Photo Archives/Ariel Sheney était l'invité de Peopl'emik de la 3

Le plateau de l'émission à polémique "Peopl'emik" diffusée sur la 3 avait pour invité ce mardi 18 mai, Ariel Sheney. Le colonel Lobofoue a, dans un franc-parler, répondu à toutes les questions des animateurs de cette émission qui permet aux téléspectateurs de savoir un peu plus sur la vie de nos artistes d'ici et d'ailleurs.

L'ex-compagnon d'Arafat a tenu d'abord faire une mise au point avant toute chose: " Je ne suis pas un artiste coupé décalé, et je ne suis pas un artiste abonné au buzz. Je suis un artiste polyvalent. Moi je chante. C'est pourquoi, vous voyez que tous mes sons ne sont pas forcément du coupé décalé ", a-t-il dit.

Pour le chanteur, il est temps de servir maintenant de la bonne musique aux mélomanes ivoiriens: " le coupé décalé qui était au départ un mouvement des vieux pères venus de Paris ont voulu accompagner leur mouvement de musique. C'est comme ça que les DJ sont rentrés dans le mouvement, mais je crois qu'il est temps de servir maintenant de la bonne musique aux ivoiriens" s'est exprimé Ariel.

Quant à la question de savoir s'il a peur en ce moment de Safarel Obiang qui fait fort avec son nouveau single" Chara Dance", Ariel Sheney a donné une réponse claire qui s'apparente à " une gifle" :

"Safarel Obiang..pfff, il ne peut même pas m'effrayer. Pour moi, il doit encore apprendre à chanter. Ce n'est pas un chanteur à mon avis. Moi je suis un chanteur. Si on me dit Josey, oui je suis d'accord. C'est elle seule qui m'effraie. Avec elle, je dois encore racler ma gorge si c'est elle" a répondu Sheney.

Parlant de son nouveau single " Etesse"( Sois garçon en langue Ebrie) sorti récemment, il passe un message à la jeunesse là dessus. Il leur demande d'être courageux, d'être des combattants, des guerriers.

J.T

Content created and supplied by: Jose_Teti (via Opera News )

ariel sheney paris

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires