Sign in
Download Opera News App

 

 

Gabon : Après avoir banalisé les déboires de Yann Bahou, Créol subit à son tour la même PAF

         Un adage populaire bien ivoirien le dit, ‘’ ce qui a tué maklaka peut aussi tuer makloko’’ et le temps ne s’est pas donné le temps de la vérifier ; après avoir banalisé les déboires de l’animatrice ivoirienne Yann Bahou à l’aéroport du Gabon, la chanteuse Créol vient, elle-même de faire les frais des mêmes services, la PAF (la Police des Airs et des Frontières).

      Pour mémoire, Yann Bahou qui s’en allait en visite familiale au Gabon a subi les brimades des services aéroportuaires ; elle avait même rapatriée après une nuit de détention dans des conditions qu’elle avait décrites sur les réseaux sociaux. Au menu des réactions, on se souvient que la chanteuse Creol, bien connue ici en Côte d’Ivoire, avait fait un commentaire au contenu banalisant la mésaventure de Yann Bahou. Ci-dessous les propos qu’elle avait tenus :

     ‘’ Quand j'ai lu le post de l'animatrice, j'ai compris que c'est une affaire de famille. Elle est venue voir sa famille. Donc elle devrait savoir déjà comment ça se passe en famille. C'est une affaire de famille, ne nous emmerdons pas pour rien. N'alimentons pas des débats inutiles", avait-elle déclaré. Ironie du sort, c’est elle-même qui vient de tomber sous le rouleau de la même PAF. Ce mardi 5 septembre 2021, elle a été détenue dit-elle illégalement par les agents de ce service, malgré le fait qu’elle ait présenté tous ses documents aussi bien que ceux de son staff. Elle se trouvait en pleine tournée dans son pays dans le cadre d’une action d’aide aux jeunes femmes mères célibataires. Voici le récit de son infortune :

  ‘’j'ai été détenue à la PAF. Je ne comprends pas ce qui se passe. Avec mon équipe et moi, on nous arrête à l'aéroport…Malgré la régularité de leurs documents administratifs, la police a jugé utile de les séquestrer. " Tout le monde a les papiers. On est tous Gabonais" alors pourquoi les arrêter ? s’est-elle demandé. Doit-on qualifier de ‘’débats inutiles’’ ce qu’elle a vécu ? Absolument pas.

      Personne ne tirera de fierté à évoquer de ‘’débats inutiles’’ ici car de notoriété, cette police des Airs et des Frontières est connue pour son zèle qu’elle fait subir aussi bien aux étrangers qu’à ses propres ressortissants. Il faut, à un moment donné, qu’on n’affiche pas toujours le réflexe nationaliste car on finit pas couvrir des ignominies comme ce à quoi on assiste dans cet aéroport Léon Mba de Libreville.

             Frederic GNEZE

Content created and supplied by: FredericGneze (via Opera News )

gabon yann bahou

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires