Sign in
Download Opera News App

 

 

Carmen Sama : " si les gens parlent mal de vous sans raison, c'est une projection de leur réalité"

De plus en plus victime des critiques acerbes des internautes sur les réseaux sociaux, Carmen Sama ne reste pas sans réaction face à ses détracteurs.

Comme si c'était le prix à payer en devenant une personnalité publique, libre de vivre sa vie sur les réseaux sociaux, Carmen Sama, la veuve du monument du coupé décalé, feu Dj Ararat, est de plus en plus victime d'injures et de critiques acerbes de certains internautes. La "mère des chinois", comme on aime bien l'appeler, qui mène désormais sa vie librement après la mort de Dj Ararat, son ex-fiancé, ne reste pas cependant silencieuse face aux injures de ses détracteurs à son encontre. Pour elle, les méchants propos que ces derniers lui adressent sont certainement une projection de leur propre réalité, leur propre rêve. Et Carmen Sama le fait savoir sa réserve dans une publication sur son compte Instagram.

<< Ne prenez rien personnellement lorsque les gens agissent et parlent sur vous de la mauvaise manière sans raison apparente. C'est en réalité une projection de leur propre réalité, leur propre rêve...>>, avait-elle posté avant le concert du groupe Kiff no Beat qui célébrait ses 10 ans de carrière le samedi 27 novembre 2021, au Sofitel Hôtel Ivoire.

Présente à ce grand événement et s'étant faite remarquer sur la scène en exposant publiquement son corps qui fait l'objet de polémiques, Carmen Sama est de nouveau victime de moqueries sur la toile pour son physique, lequel selon elle, est purement naturel.

S'exposant de plus en plus sur les réseaux sociaux sans gêne, les détracteurs de Carmen Sama devraient comprendre que c'est le mode de vie qu'elle a choisi et auquel elle est habituée avant même la mort de Dj Ararat, son ex-fiancé, avec qui elle ne cessait de s'afficher sur la toile, à chaque fois qu'elle en avait l'occasion.

LVF

Content created and supplied by: Vision_feminine (via Opera News )

carmen sama

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires