Sign in
Download Opera News App

 

 

Le bon vieux temps : Lékiné, Polihet, Laba-Laba, Zigblibity... ces danses mises aux oubliettes


Si la côte d'Ivoire dispose d'un patrimoine musical, c'est bien à cause des anciennes gloires tels que Gnahoré Jimmy, Luckson Padaud, Ernesto Djédjé ou encore Guei Victoire.

Ces artistes pétris de talents ont égayé nos cœurs avec des pas de danses dont eux seuls avaient le secret. Découvrez les:


1 - Gnahoré Jimmy

Gnahoré Jimmy de son vrai nom Gnahoré Antoine Lago surnommé " Doble" né le 10 février 1958 à Labazubia à issia et mort le 19 août 1956 est le créateur du Polihet , danse esquissée méthodiquement avec des pas.



2- Luckson Padaud

De son côté, Luckson Padaud de son nom à l'état civil Lago Tapé Séhia, est lui le précurseur du laba laba, une danse qui l'a fait connaitre dans toute la côte d'Ivoire et en Afrique.


3 - Ernesto Djédjé

Ernesto Djédjé, originaire du pays des Bétés, surnommé le « Gnoantré national », « l'Épervier » ou encore « le Roi du ziglibithy », est né en 1947 à Daloa et est mort le 9 juin 1983 à Yamoussoukro. Il était l'idole du père fondateur Félix Houphouët-Boigny.



4 - Guei Victor

Il a animé des spectacle avec son orchestre, le « Zatchèda orchestra » de 1975 à 1990, dans divers clubs de Yopougon, tels que le Yaosséhi, le Baron-bar, le Mont-Zatro et le Bar Étoile. Il fut le créateur du Lekiné et est décédé le 12 juin 2006.



Tous ces artistes ont contribué à égayer notre quotidien à un moment donné de notre vie et leurs chansons continuent d'être fredonnées dans les foyers.

Commentez et partagez cet article si vous l'avez aimé.

Content created and supplied by: Edmondethan (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires