Sign in
Download Opera News App

 

 

Musique. l'Ivoirien, Alpha Blondy rend un émouvant hommage à l'icône Malienne, Bocana Maïga Maestro

Alpha Blondy et Bocana Maïga, respectivement, ayant pour pays d'origine la Côte d'Ivoire et le Mali, sont deux icônes de la musique mondiale qui font la fierté de toute l'Afrique entière, en général et de l'Afrique de l'ouest en particulier.

A la suite de la présentation du film "AFRICA MIA", le premier n'a pas manqué s'exprimer son admiration pour le second.

Ainsi, sur sa page Facebook, "Alpha Blondy officiel", la megastar du reaggae, Alpha Blondy, a fait étalage de l'immense, de la grandeur et du talent de Bocana, à travers un sublime et émouvant hommage.

Voici comment il commence sa présentation de l'artiste d'origine Malienne, Bocana Maiga:

<< Ne vous fiez pas à sa grande humilité, il mérite notre plus profond respect.

C’est un grand Homme, un grand Musicien, un grand Maestro.>>

Comme si cela ne suffisait pas, Alpha Blondy est allé encore plus loin en invitant découvrir le film AFRICA MIA pour faire plus connaissance de l'homme.

Ainsi, peut-on lire :

<< Allez découvrir le film « AFRICA MIA » et vous comprendrez que les voyages forment la jeunesse, que dans la vie les choix dessinent les destins et qu’il faut souvent prendre des risques...et suivre ses passions. 

Le Maestro vient de très loin et il a bel et bien acquis sa renommée à la sueur de son front. >>

A son endroit, voici des mots très aimables et émouvants d'Alpha Blondy,qui symbolisent son immense talent :

<< Maestro vous avez écrit de votre vie une page mélodieuse de l’histoire de notre continent: l’Afrique.>>



Il faut rappeler que Bocana Maiga, dit Maestro est à ce jour, l’unique survivant du légendaire groupe des « Maravillas de Mali » du Mali, son pays natal, d'où il a rejoint Cuba, suivant une longue route pleine de rebondissements et de péripéties, a conclu Alpha Blondy.

Bassira.

Content created and supplied by: Bassira (via Opera News )

africa mia côte d'ivoire l'icône malienne mali musique.. l'ivoirien

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires