Sign in
Download Opera News App

 

 

Reprise pour avoir mal parlé à un fan, Nash se défend et donne une leçon

Ils sont nombreux ces jeunes qui ont des projets. Les artistes sont devenus l'un de leurs recours maintenant que les réseaux sociaux les rapprochent les uns des autres.

En effet dans les commentaires sous les publications des stars, il ya toujours des personnes qui veulent une audience afin d'exposer leur projet et avoir de l'aide.

Comme c'est le cas du follower excellence Jojo qui a demandé à la rappeuse Nash : "La madré accorde moi une audience je vais vous parler de mon projet."

La go cracra du Djassa qui est en pleine promotion de son nouveau single baptisé <wô> a été un peu dure avec son abonné, selon plusieurs réactions à sa réponse.

<Moi-même mon projet qui est là, n'est pas important quoi>

Des propos qui ont été fortement critiqués par d'autres fans de sa page. Mais l'artiste se défend:

"Les artistes aussi sont des êtres humains . C'est une manière d'interpeller le petit sur le fait que quand quelqu'un publie quelque chose, il faut d'abord apprécier ou soutenir et après en inbox tu peux parler de ton projet. Dans la vie, faut pas penser qu'à soi. Je viens à peine de mettre un new son qui est un projet qui me tient à cœur et je suis en promo dans ce sens. Même si c'est rien au moins tu peux commenter sur ça et après parler de son problème."

Autrement dit, il faut d'abord montrer du soutien avant de demander du soutien. Ce sont les deux mains qui se lavent dit-on. Les artistes par exemple se retrouvent bien des fois tout seuls devant leurs projets, pourtant tous veulent des audiences.

Nash a poursuivi en s'excusant auprès des personnes qui n'ont pas compris l'intention de sa réponse à l'internaute. <Wô> le nouveau single de la go cracra du Djassa est disponible sur YouTube.

N'oubliez pas de partager l'article et suivez nous pour ne rien rater des Juteuses infos sur vos stars préférées.

Content created and supplied by: InfoJuteuse (via Opera News )

nash

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires