Sign in
Download Opera News App

 

 

Libéré après 362 jours de détention : Koua Justin enfin à Abidjan parmi les siens

© Koua Justin (à gauche) accompagné de son avocat, Me Ange Dadjé Rodrigue


362 jours, c'est le temps qu'a passé Koua Banouakou Justin, secrétaire général adjoint et porte-parole de l'ex Front Populaire Ivoirien proche du président Laurent Gbagbo avant d'être libéré dans la nuit du mercredi 15 au jeudi 16 septembre 2021. Arrivé à Abidjan aux environs de 16 heures, Koua Justin a pu rejoindre les siens. Contrairement à sa libération après sa première arrestation le samedi 04 novembre 2017, après 30 mois de détention, soit 2 ans et 6 mois de prison ferme où il était apparu amaigri, Koua Justin est apparu cette fois, en pleine forme. Mieux, il n'a pas perdu son sens du combat et l'humour. Le signal est semble être claire. Le Ché, comme il est appelé affectueusement dans son entourage, est donc de retour.


© Ph d'archives


Cette énième libération intervient dans le cadre de l'apaisement sociopolitique à la suite de la rencontre entre les présidents Alassane Ouattara et Laurent Gbagbo, le mardi 27 juillet 2021, au Palais de la présidence du Plateau. Rencontre au cours de laquelle, l'ancien pensionnaire de la prison de Scheveningen, à La Haye a souhaité la libération de 110 personnalités détenues dans les geôles de l'État Ivoirien.


© Ph d'archives


Arrêté le 18 septembre 2020, Koua Justin a été envoyé à la prison civile de Korhogo, après 48 heures au violon puis déporté le lendemain, à la prison de Boundiali, à 100 km de Korhogo (850 km d’abidjan), un peu plus loin au nord avant d'être trimballé finalement au camp pénal de Bouaké. « Participation à des mouvements insurrectionnels, préparatifs de mouvements insurrectionnels avec destruction d’édifices publics et de bien privés », étaient les charges retenues contre ce proche collaborateur du président Laurent Gbagbo.


Yannick_LAHOUA

Content created and supplied by: Yannick_LAHOUA (via Opera News )

alassane ouattara laurent gbagbo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires