Sign in
Download Opera News App

 

 

Afroculture : Connaissez-vous les Origines du : << Coupé-Décalé ? >>

Abidjan, la capitale économique de la Côte d'Ivoire voit naître un genre musical dénommé :<< Coupé-décalé >>, une musique et une danse incontournable de Côte d’Ivoire. Chorégraphies établies, codes vestimentaires bling-blings sur un rythme percutant et ambianceur, le Coupé-décalé va vous faire vibrer avec sa: << sagacité >> qui était le nom de cet nouveau courant musical aux origines troubles. Ainsi, quelles sont les origines du Coupé-décalé ?



Les origines et naissance du Coupé-décalé:


Originaire de Côte d’Ivoire, beaucoup estiment que le Coupé-décalé s’inspire de la danse traditionnelle du village d’Akoupé. Mais à la différence des rythmes musicaux qui naissent en Côte d’Ivoire, le Coupé-décalé est né semble-t-il, de l’escroquerie en France, plus précisément à Paris par une bande de copains. En effet, ce mouvement a été lancé par des jeunes ivoiriens vivants à Paris, qui s’amusent et profitent de la vie simplement en dansant dans les boîtes de nuit afro-parisiennes. Lorsqu’ils arrivent en boîte de nuit, ces jeunes surnommés la « Jet-set », se distinguent des autres, avec une danse particulière, un style bling-bling, des vêtements de marque, des bijoux clinquants, des voitures de luxe. Tout est bon pour attirer l’attention. Par ailleurs, ce goupe de << Jet-setteur >> était composé : de Douk Saga le président du Coupé-Décalé, Le Molare, Lino Versace, Serge Defalet, Boro Sangui, Solo Béton, Chacoule, L’As des As, Abdoul de Bamba

Ils ne passent pas inaperçu, lors de leurs passages dans les boîtes de nuit africaines comme: l’Atlantis et l’Alizée Night Club. Toujours dans le but de se démarquer, ils dépensent de fortes sommes d’argent en bouteilles de champagne et dons aux artistes en prestation. Tout d’un coup, le chanteur se met à vider ses poches et s’avance vers la première rangée du public avec des billets de banque. Eh oui ! Il suffit de se fier au visage souriant de l’heureuse récipiendaire pour s’en assurer. Vous venez d’assister à une démonstration live de « sagacité ». Un nouvel art de vivre dont les origines ne semblent pas très reluisantes.Cette façon de distribuer de l’argent aux artistes en prestation s’appelle: « travaillement ». Mais malheureusement, la carrière de Doug Saga fût de courte durée. Car ill décède le 12 octobre 2006.


Danse d’escrocs ?


La « sagacité » présente bon nombre de particularités:

La première, c’est un mouvement né en dehors de la Côte d’Ivoire, en Occident, à Londres et à Paris notamment.

Deuxième particularité : c’est une musique « griotique » caractérisée par des Atalakus (vient de la RDC où les musiciens, reconvertis en animateurs, nommaient des personnalités dans leur chanson pour leur rendre hommage).

Troisième, et non des moindres, singularité : c’est un courant dont les créateurs seraient des escrocs « repentis ». La légende veut, en effet, que de jeunes Ivoiriens, qui ont quitté leur Côte d’Ivoire natale pour se rendre en Europe au début des années 90, en soient à l’origine. Ils y ont « galéré », fait tous les petits boulots possibles et inimaginables. Parmi eux, l’on compte des Disc-Jockey (DJ) qui, pour faire face au quotidien, renouent avec leurs anciennes amours. Pour rendre la chose plus lucrative, ils commencent à faire l’éloge de personnalités plus ou moins fortunées qui viennent se distraire dans leurs boîtes de nuit. Ces derniers les récompensent de généreux pourboires ou par le biais de consommations payées à des prix exorbitants. La différence est reversée au DJ encenseur. Mais la cupidité va décupler leur ingéniosité. Ils créent des réseaux pour utiliser frauduleusement les cartes de crédit. Ils ont par exemple un sbire à la poste qui intercepte de façon systématique tous les courriers provenant d’établissements bancaires. Ces courriers sont alors redirigés à l’adresse d’un autre membre du réseau qui se fait l’écho de la « bonne nouvelle » auprès de leurs autres complices. « Les brouteurs », comme on les appelle, s’en donnent alors à cœur joie dans les magasins. Ils viennent de « Couper » c'est-à-dire anarquer . Ensuite, ils « décalent », c’est-à-dire qu’ils s’enfuient vers Abidjan pour éviter toute poursuite pour dépenser cette somme.

Et que font-ils de leur pactole à Abidjan ? Ils « travaillent », ce qui veut dire en termes clairs, qu’ils font la tournée des maquis abidjanais où officient leurs anciens collègues. Les DJ leur font des dédicaces qu’ils rétribuent à tout va. Les billets de banque volent alors dans tous les sens. Les DJ quant à eux, ont trouvé dans un nouveau genre musical, l’opportunité de faire connaître leurs talents au grand public. Les nouveaux maîtres du Coupé-décalé n’ont qu’un leitmotiv : « ambiancer » (mettre de l’ambiance en argot ivoirien).

On compte parmi eux, la Dream Team, un des groupes les plus en vogue à l'époque. Personne ne résiste à leur fameux: « à dormir, à dormir, dormir… à réveiller, à réveiller… ». Néanmoins si la « sagacité » fait danser, elle indigne également une Côte d’Ivoire en crise, où les gens connaissent de plus en plus de difficultés. Ses ambassadeurs ont en effet un style de vie ostentatoire (belles voitures, vêtements de marques …) mais surtout jettent l’argent par la fenêtre. Dans ce contexte, quel sera l’avenir de ce nouveau courant musical dont le seul mérite, à ce jour, est de distraire les Ivoiriens de leurs multiples soucis ? Une action qui vaut bien l’absolution pour tous ces créateurs, escrocs avérés ou supposés, pour toutes « leurs mauvaises actions ».


Le Coupé-décalé aujourd’hui


Depuis l’avènement du Coupé découlé, les Dj prennent une place considérable en Côte d’Ivoire. Grâce à leurs créativités et leurs originalités, de nombreux Dj comme: feu Dj Arafat, Debordeau, Leo, Kédkévara, Mix premier et plusieurs arrangeurs comme : Bebi Philip ou Serge Beynaud cartonnent sur la scène musicale ivoirienne. Ils sont devenus avec le temps les plus célèbres et les plus influents de cette nouvelle génération.


Alors, qu'en pensez-vous ?

Content created and supplied by: [email protected] (via Opera News )

côte d'ivoire

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires