Sign in
Download Opera News App

 

 

Jean-Louis Billon révèle la clé de sa réussite

On se demande parfois comment font certains pour devenir aussi riches ? Pourtant la question ne se pose même pas chez ceux qui le sont déjà, sinon à se demander où ils doivent investir leur argent afin de gagner plus, évidemment. Parmi cette catégorie de personnes nanties, il y a l'homme d'affaires et politicien ivoirien Jean-Louis Billon.

L'homme le plus riche de Côte d'Ivoire (classement Forbes, mars 2021) a peut-être eu pour tremplin l'entreprise familiale créée par M. Billon père. Mais pérenniser l'œuvre est une autre paire de manche que le fils réussi plutôt bien.

S'il reconnaît avec honnêteté avoir eu "beaucoup de chance dans la vie", il y a aussi un détail qui a certainement son importance. Une clé qui lui permet de garder la tête froide, en continuant de développer l'empire. Et c'est ce qu'il a révélé en juillet dernier, lors d'une interview croisée avec le rappeur Didi B. Une rencontre inédite, organisée par le magazine français Brut, l'occasion pour le politicien de toucher un public plus jeune.

(Jean-Louis Billon et Didi B, en juillet 2021)

Au cours de cette entrevue, le chanteur de rap a demandé à son interlocuteur quel est "l'élément fondateur" de sa réussite. Le patron du groupe SIFCA explique : «Je dirai que c'est l'éducation reçue de mes parents. C'est tout un environnement depuis tout petit. J'ai eu beaucoup de chance dans la vie, je n'ai pas grandi dans la rue comme on dit. Je n'ai manqué de rien. Et tout était de pouvoir perpétuer cela, pour le transmettre à mes enfants, mes frères, aux générations futures.» 

Tout tient donc à l'éducation, selon Jean-Louis Billon. L'homme d'affaires demande à son tour quel est le prochain challenge de Didi B. «Être ambassadeur de la musique ivoirienne à l'extérieur comme beaucoup de devanciers... Alpha Blondy, Magic System», dit-il. Didi B explique qu'il veut apporter sa touche personnelle au rap, en prenant l'exemple d'Alpha Blondy et Magic System. Il déclare qu'ils ont été critiqué lorsqu'ils ont apporté de nouvelles sonorités au reggae et au zouglou. Finalement, ils se sont imposés grâce à leur propre identité musicale qui s'exporte.

Content created and supplied by: Fatogoma (via Opera News )

jean-louis billon

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires