Sign in
Download Opera News App

 

 

Un chantre raconte comment il était devenu protocole d'un marabout. (les détails)

Richard Kremé, chantre de l'Eternel qui est l'un des précurseurs du zouglou gospel, a raconté dans une émission sur NCI comment il fut devenu le protocole d'un marabout installé à Yopougon en début de sa carrière. Il revient sur cette partie de sa vie et sa conversion au Seigneur.

Richard Kremé, chantre chrétien était l'invité de l'émission de la chaîne NCI, showbuzz animée par Mulukuku DJ. Le chanteur compositeur chrétien est revenu sur une étape de sa vie qui a abouti à sa conversion au christianisme. Il a évoqué sa recherche du succès en tant qu'artiste, qui l'a conduit au maraboutage. Voici une partie de son propos.

À cette période-là j'étais dans le groupe les experts, on a fait le zouglou ensemble dans le temps c'était: "restez au village c'est pour ton bien",et on était à la recherche d'un producteur. C'est comme cela, on a décidé bon de se tourner vers les marabouts. Le marabout était à Yopougon . Donc on quittait Abobo pour Yopougon pour venir consulter le marabout.

et comme le marabout drainait la foule. En tant qu'Abobolais, on mettait notre gabarit en valeur, c'est comme cela on a décidé de mettre les gens en rang. Nous sommes devenus, le service d'ordre du marabout. On était devenu les protocoles du marabout(...)

On avait un rêve fou, car nous avions vu nos aînés Magic System rencontré le Président Jacques Chirac, nous voulions rencontré la Reine D'angleterre.

Nous allions voir le marabout, pour avoir le succès plus que Magic System. »


Le chanteur a ensuite raconté comment le groupe « Les experts » dont il était membre s'est disloqué sans le succès espèré après la virée chez le marabout. Il a dû se tourner vers le Seigneur après un sermon entendu l'église.

Le chanteur avoue n'avoir rien tiré de particulier de sa rencontre avec ce marabout. La grâce du Seigneur, elle, lui a été profitable.


JMDinfos

Content created and supplied by: JMDinfos (via Opera News )

richard kremé

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires