Sign in
Download Opera News App

News Entertainment

 

Movie TV

 

Movies

Promotion du cinéma : Naky Sy Savané fait une grave révélation

Profitant de l’annonce des prochaines dates de la 9e édition du Festival international du film des lagunes et lagunes en Côte d'Ivoire (Festlag), qui se déroulera du 23 au 27 novembre 2021, la promotrice Naky Sy Savané a jeté, à travers un post digital, un regard critique sur la disparition des salles de cinéma transformées à d’autres fins. 

« Le Festilag et son équipe ont fait le combat de la réouverture des salles de cinéma populaires construites par nos parents. Feu Santia à lui seul construit 2 cinémas dont un dans son village le Kabadougou et l'autre Saguidiba à Yopougon la belle. Feu Santia n'est pas allé à l'école. Il n'est pas cinéaste et il n'était pas le seul car la Côte d'Ivoire comptait près de 80 salles de cinéma. Mais hélas, ces salles sont devenues des églises et super marchés », a-t-il dénoncé.  

La meilleure actrice de l’Afrique de l’ouest à la 3e édition des ‘’Sotigui Awards’’ au Burkina Faso a éclairé la lanterne de nombreux jeunes du 7e art. 

« Notre peuple même pauvre a besoin et a droit au rêve. Le cinéma pour notre peuple ! C'est de ça qu’il s’agit !  Le père de l'autre ne sera jamais ton père… Si on ne peut pas être à Cannes, alors créons nos festivals. C’est ainsi qu'avec d'autres grands hommes et grandes dames visionnaires, amoureux du cinéma, amoureux de leur peuple, ont créé dans les années 60, les journées cinématographiques de Carthage en Tunisie, le Fespaco au Burkina Faso », a-t-elle-conseillé. 

L’actrice révélée par le film « Bal Poussière » à la fin des années 80 a salué la montée en puissance de Hyacinthe Hounsou, réalisateur-producteur de « Djagassa », une production qui lutte contre le travail des enfants dans les zones aurifères. 

« Champion ! tu as dit Djagassa ! Montrons l'or à celui qui l’appelle bronze. N'whA ! un prince ne pleure pas. Jeunesse du cinéma africain, sachez que l'Afrique est fière de vous. Vous qui avez le ventre creux, affamés sur les plateaux de tournage continuer à faire des films sans aucune subvention avec vos petites économies et souvent avec vos petits téléphones, soyez salués mes champions », dit-elle. 

A juste titre, la cinéaste a annoncé que la nouvelle production de Hounson sera le film d'ouverture du prochain Festilag. 

Aimé Dinguy’s N.

Content created and supplied by: AiméDinguy's (via Opera News )

côte d'ivoire savané

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires