Sign in
Download Opera News App

 

 

JC Pluriel : « J’étais en train de mourir à petit feu »

L’on en sait un peu plus sur la longue absence de JC Pluriel sur la scène musicale ivoirienne après avoir illuminé de son talent le monde du showbiz. Invité de l’émission Peopl’Emik de La 3, le jeune artiste a levé un coin de voile sur ce qui lui ai arrivé.

En effet selon l’auteur de "L’année de mon année", en pleine ascension musicale, il a été stoppé net par sa hiérarchie au niveau de la police qui trouait incompatible ses prestations artistiques et le corps auquel il appartient.

« J’avais beaucoup d’opportunités et j’ai été refroidi. Vu que j’étais partout en train de prester, j’ai été rappelé à l’ordre par ma hiérarchie. Pis, j’ai été coupé de tous les médias », a-t-il raconté.  

A la suite de ce fait, JC Pluriel a perdu la voix.

« Je ne savais pas ce qui m’arrivait. Je suis allé en France pour me soigner mais ça n’a rien donné. C’est plus tard que j’ai compris. En effet j’étais en train de mourir à petit feu. Je faisais croire que je pouvais supporter tout ce qui m’arrivait or je me mentais à moi-même. Quand j’ai découvert ça, j’ai fait un travail sur moi-même. J’ai vu les psychologues, les psychiatres mais ça n’a rien donné », a-t-il confié.

Le travail effectué sur lui-même lui a permis de retrouver la voix et de revenir sur la scène avec Cœur de lion. 

Content created and supplied by: Pierre_Ephèse (via Opera News )

jc pluriel

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires