Sign in
Download Opera News App

News Entertainment

 

Movie TV

 

TV Video

Plusieurs émissions essaient de faire comme Peopl'Emik : toujours imitée mais jamais égalée !

      

C'est en février 2020 que la chaine La3 vagit dans l'univers de notre bouquet médiatique, dirigée d'une main de fer par l'emblématique Didier Bléou. Si on a connu l'animateur doué et d'une rare prestance dans la tenue du micro, on sait à présent, au regard des performances réalisées par sa télé, qu'il est tout aussi un administrateur excellent. Il a su s'entourer d'une équipe dynamique pour faire de La3, une chaine prisée par les Ivoiriens, par les téléspectateurs d'ici et d'ailleurs. 


      La3 a su conquérir le public, avec diligence, bien évidemment par l'attractivité que suscite son émission Peopl'Emik.


      L'ambiance sur le plateau de Peopl'Émik est conçue de sorte que le public est toujours submergé dans une marée de débats houleux, de discussions affriolantes. De la publication des affiches annonciatrices à la diffusion des émissions, tout est fait de sorte qu'on ne peut s'empêcher de parler, et très souvent de jaser, autour de l'émission à polémique, qui, il faut le dire, est dans son rôle, réussissant parfaitement à briller dans la ligne qu'elle s'est tracée, la feuille de route qu'elle s'est assignée.  


      Yves Aymard, le principal animateur de l'émission, toujours tiré à quatre épingles, séduit avec son charisme, son éloquence et son intelligence voire sa malice. Parfois dans une complicité avec ses chroniqueurs qui clouent leurs invités au pilori, il fait l'arbitre, dans son sourire mesquin et ses phrases espacées de bémols, de respirations, d'inspirations.



Annie-France, elle, est une secoueuse de l'arbre. De ce fait elle fait tomber beaucoup de fruits. Une minorité s'en sert pour la lapider tandis que la majorité qui aime bien les belles et rebelles lui servent des paniers plein de fruits de leurs amours. Le retour de sa ténacité, de sa perspicacité traduit le bilan de sa grande popularité. Yves Zogbo Junior qui l'a félicitée dès leur première rencontre hasardeuse, ne fait que confirmer l'aura de cette "pilière" de Peopl'Émik. Elle mérite amplement ce néologisme entre griffes. 


    Yann Cédrick est brillant, cultivé, toujours du côté de la raison ! Marie-Dominique, par sa beauté et sa finesse, par la justesse de son articulation, donne l'envie de l'écouter jusqu'à l'infini. Elle est tellement belle qu'elle rend amoureux. 




    On critique Peopl'Emik, pourtant elle n'a fait que représenter le miroir de la société à travers ce qui lui sert de divertissement. Une émission qui nous fait découvrir, sans faux-fuyant, les histoires cachées de nos célébrités et autres personnalités. Qui n'aime pas les kongossas ? D'aucuns s'en plaignent, mais ils sont collés.


    Aujourd'hui, force est de remarquer que plusieurs émissions sur diverses chaines ivoires, sont des parfaits copistes de Peopl'Émik. On n'imite que ce qui est bon ! On n'imite que ce qui marche ! Yves Aymard et son équipe pourraient-ils jamais être détrônés par les concurrents en terme d'audience, eux les précurseurs de la tribune polémique dont le public raffole tant ? Peopl'Émik, la maison mère, toujours imitée, mais jamais égalée !


Louis-César BANCÉ

Content created and supplied by: LouisCésarBANCE (via Opera News )

essaient peopl'emik plusieurs émissions

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires