Sign in
Download Opera News App

 

 

Aviez vous déjà réfléchi à l'origine des Géants mentionnés dans le livre de la Genèse ?

Le corpus biblique atteste la présence de géants, amis ou ennemis d’Israël, dont la taille exceptionnelle trahit une force physique redoutable. On pense d’abord à Samson, le dernier des Juges. Avec une seule mâchoire d’âne il met à mort une armée de Philistins et terrasse à mains nues un lion avant de succomber aux charmes trompeurs de Dalila (Jg 13-16). Ses exploits ont la saveur des contes populaires. Il y a aussi l’arrogant Goliath, cuirassé d’airain.

Le livre des Géants nephilim, fils de seth, vigilant, géant,

un texte présent dans le livre d’Henok, celui découvert en araméen dans les grottes de Qumran, le “livre des géants” dont quelque morceaux nous sont parvenus lors des investigations dans ces grottes.

Fragments de Qumran désignés et répertoriés sous 4Q203, 1Q23, 2Q26, 4Q530-532, 6Q8.(traduit en français)


1Q23 Frag. 9 + 14 + 15 […] ils connaissaient les secrets de […] [ … le pé]ché était grand sur la terre […] […] et ils tuèrent de nombreux […] [… ils engendrèrent] des géants […]

4Q531 Frag. 3 [ … tout ce que la] terre produisait […] […] les grands poissons […] […] le ciel avec tout ce qui poussait […] [ … Les fruits de] la terre et toutes les sortes de céréales et tous les arbres […] […] les bêtes sauvages et les reptiles… [to]ut ce qui rampait sur la terre et ils observèrent tout […] [… to]ute action violente et […] expression […] […] mâle et femelle, et parmi les humains […]

1Q23 Frag. 1 + 6 [… deux cents] baudets, deux cents ânes, deux cents… béliers du] troupeau, deux cents boucs, deux cents [… bêtes des] champs de chaque espèce d’animal, de chaque [espèce d’ oiseau…] […] pour opérer des croisements […]

4Q531 Frag. 2 […] ils souillèrent […] [… ils engendrèrent] géants et monstres […] ‘[…] ils engendrèrent, et alors toute [la terre fut corrompue…] […] de son sang et par la main de […] ‘[géants]qui ne leur suffisaient pas et […] […] et ils cherchaient à dévorer beaucoup de […]'[…] […] les monstres l’attaquèrent.

4Q532 Col. 2 Frag. 1-6 […] chair […] to[us…] monstres […] seront […] […] ils apparaîtraient […] dépourvus de la vraie connaissance […] parce que […] […] la terre [devint corrompue…]puissant […] […] ils envisageaient […] […] des anges sur […] […] à la fin il périra et disparaîtra […] […] ils furent à l’origine d’une grande corruption sur la [terre…] [… cela ne] suffit point à […]ils seront […]

2Q26 […] ils plongèrent la tablette dans l’e[au…] […] les eaux recouvrirent la [tablette…] […] ils sortirent la tablette de l’eau de […]

Etc.

Que dit le “Livre d’Henok” tradition Ethiopienne…

Quand les enfants des hommes se furent multipliés dans ces jours, il arriva que des filles leur naquirent élégantes et belles.

Et lorsque les anges, les enfants des cieux, les eurent vues, ils en devinrent amoureux ; et ils se dirent les uns aux autres : choisissons-nous des femmes de la race des hommes, et ayons des enfants avec elles.

Alors Samyaza, leur chef, leur dit : je crains bien que vous ne puissiez accomplir votre dessein.Et que je supporte seul la peine de votre crime.Mais ils lui répondirent : nous vous le jurons.Et nous nous lions tous par de mutuelles exécrations ; nous ne changeront rien à notre dessein, nous exécuterons ce que nous avons résolu.

En effet ils jurèrent et se lièrent entre eux par de mutuelles exécrations. Ils étaient au nombre de deux cents, qui descendirent sur Aradis, lieux situé près du mont Armon.

Cette montagne avait été appelée Armon, parce que c’est là qu’ils avaient juré et s’étaient liés par des mutuelles exécrations.

Voici le nom de leurs chefs : Samyaza, leur chef, Urakabarameel, Akibeel, Tamiel, Ramuel, Danel, Azkeel, Sarakmyal, Asael, Armers, Batraal, Anane, Zavebe, Samsaveel, Ertael, Turel, Yomyael, Arazeal. Tel furent les chefs de ces deux cents anges ; et le reste étaient tous avec eux.

Et ils se choisirent chacun une femme, et ils s’en approchèrent, et ils cohabitèrent avec elles ; et ils leur enseignèrent la sorcellerie, les enchantements, et les propriétés des racines et des arbres.

Et ces femmes conçurent et elles enfantèrent des géants

Dont la taille avait trois cents coudées. Ils dévoraient tout ce que le travail des hommes pouvait produire, et il devint impossible de les nourrir.

Alors ils se tournèrent contre les hommes eux-mêmes, afin de les dévorer.

Et ils commencèrent à se jeter sur les oiseaux, les bêtes, les reptiles, les poissons, pour se rassasier de leur chair et se désaltérer de leur sang.Et alors la terre réprouva les méchants.

3.3 / 5 ( 3 votes )

Abonnez-vous et partagez

Content created and supplied by: Nutritionniste (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires