Sign in
Download Opera News App

 

 

Halima Gadji dévoile une photo rétro pour dénoncer le manque d'eau au Sénégal et en Afrique

Halima Gadji, l'icône du cinéma au Sénégal, a dévoilé cette ancienne photo d'elle et sa mère sur son compte Twitter il y'a quelques heures. Derrière cette photo rétro se cache toute une histoire émouvante liée aux coupures d'eau intempestives aux Sénégal et dans certains pays africains. À travers cette pose, elle nous relate son histoire déroulée en 2013 au Sénégal, laquelle est malheureusement similaire à une situation de coupure d'eau qu'elle constate actuellement à Abidjan où elle s'est installée.

" Cette photo a été prise en 2013. 

Je souhaitais immortaliser ce moment afin d’exprimer ma colère. 

À cette époque, les coupures d’eau intempestives avaient rendu Dakar immobile. 

Les Sénégalais remplissaient les rues, munis de bouteilles, de bassines, de bidon, de quoi recueillir le maximum d’eau possible. Ma famille et moi habitions au deuxième étage d’un immeuble de trois étages. Nous devions descendre au rez-de-chaussée, pour espérer avoir de l'eau. Je jonglais entre deux boulots. Avant de commencer ma journée je devais remplir seaux d'eau et bassines, amener ma fille à l’école et être au boulot à 7h du matin, sourire aux lèvres. Au bout de cinq jours, ma mère m’est venue en aide, voyant que je n’en pouvais plus. Immortaliser ce moment, c’est dénoncer le manque d’eau au Sénégal et partout en Afrique.

Je vis aujourd'hui à Abidjan, et nous subissons toujours ce même problème d'eau. Alors que nous sommes en 2021 ! 

Un peu partout sur le continent Africain, le problème d'accès à l'eau est un souci quotidien pour les populations. Comment peut on aspirer au développement, si les besoins les plus élémentaires ne sont accessibles. J’ai participé à des séminaires parlant des conséquences du manque d'eau en Afrique ; et j'y ai constaté la magnitude du problème.

Notre continent souffre, nous sommes encore à la traîne ! ".

Comme l'actrice Halima Gadji, ce problème d'eau touche aujourd'hui plusieurs personnes dans la ville d'Abidjan et de l'intérieur du pays. Et un peu partout en Afrique, les population en souffrent énormément. Pourtant, ne dit-on pas que l'eau est une source de vie ? Alors pourquoi ne pas mettre la priorité sur ce problème afin qu'elle soit facilement accessible aux populations ?

Autant de questions qu'on se pose et jusque-là, pas de solution adéquate pour remédier définitivement à ce problème de coupures d'eau intempestives dont souffrent les populations de certains pays africains. Il faut faire des efforts !

La voix blanche

Content created and supplied by: La_voix_blanche (via Opera News )

dakar halima gadji sénégal

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires