Sign in
Download Opera News App

 

 

Quand nous réussissons dans la vie, n'oublions pas nos parents au profit de nouvelles personnes

N'oublions pas nos ÉDUCATEURS


     

    Tôt ce matin au groupe scolaire Aboboté pour un reportage sur les candidats au CEPE, qui affrontent quatre épreuves au cours de cette journée : Exploitation de texte, Éveil de milieu, Orthographe, Mathématiques...


     Ce sont les enfants-mêmes qui m'ont énuméré ces différentes disciplines. Je me suis demandé intérieurement, ''Éveil de milieu-là c'est quoi oh ?" Vous pouvez me le dire ?


     Une chose m'a marqué chez les tout-petits lors de nos échanges : tous, à l'unanimité, ne veulent pas réussir pour eux-mêmes, mais pour le bonheur qu'ils auront à donner à leurs parents.


     C'est ainsi. Quand nous sommes petits, nous rêvons de devenir des grands types, afin d'être reconnaissants envers nos parents et leur témoigner tout notre amour. Mais le plus souvent, quand nos vœux se réalisent, nous oublions ceux qui nous ont accompagnés dès le début, au profit de nouvelles personnes. Les hommes, généralement, délaissent leurs parents au profit de leurs femmes, maîtresses et belles familles, qu'ils couvrent de largesses et de cadeaux. Toi dont le pauvre papa s'est sacrifié pour te payer les cours, quand tu as réussi c'est à ta première go que tu as acheté une voiture tu es un «soayé*» ( indigne* ). 


      Je me souviens aussi qu'à l'école primaire, nos maîtres nous disaient ceci :

« quand vous irez au collège, vous allez nous oublier. Certains deviendront plus tard des cadres dans ce pays, mais ils ne daigneront même pas venir nous rendre visite. »

Et nous, élèves, de nous interposer :

« Non, ce n'est pas possible. Jamais on ne vous oubliera. On viendra vous voir et vous faire des cadeaux. » Les instituteurs insistaient : « Vous allez nous oublier. Nous en avons l'expérience... »


      

Pour savoir qui des maîtres ou des élèves ont eu raison sur l'avenir, voyez vous-mêmes votre attitude aujourd'hui... Très peu de personnes regardent dans le rétroviseur quand ils gagnent du terrain sur la route... Il ne faut pas oublier nos éducateurs qui nous ont permis d'être ce que nous sommes aujourd'hui...


Louis-César BANCÉ

Content created and supplied by: LouisCésarBANCE (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires