Sign in
Download Opera News App

 

 

Denco sur Peopl'Emik : " Je me suis fait tout seul. Je ne voit personne qui peut hériter mon brassard"

Denis Koulaté alias Petit Denis ou encore appellé Denco, a été reçu ce mardi 20 avril 2021 sur le plateau de l'émission Peopl'Emik. Si l'artiste est aujourd'hui cette grande figure emblématique du Zouglou en Côte d'Ivoire, on pourrait dire que c'est grâce aux soutiens des proches qu'il a reçu. Mais pour le zouglouman, il n'a reçu l'aide de personne, il s'est fait tout seul.

Pour une seconde fois, le capitaine du Zouglou en Côte d'Ivoire, Denco, était en compagnie ce mardi du présentateur Yves Aymard et ses chroniqueurs pour une autre émission de débat et de polémique (Peopl'Emik). Plusieurs sujets ont fait le tour de la table concernant le zouglouman, à savoir son addiction à la drogue, sa carrière musicale, et ses rapports avec parents et proches.

Pour le dernier point cité et à la question du présentateur Yves Aymard de savoir si celui qui est aujourd'hui le capitaine du Zouglou, c'est-à-dire Denco, avait reçu le soutien de quelqu'un pour être aujourd'hui une figure emblématique dans ce monde musical, la star ivoirienne a été très directe dans sa réponse. Pour lui et loin d'être un hypocrite, il n'a reçu l'aide de personne pour être ce Denco qu'il est aujourd'hui. Il s'est fait tout seul.

<< Je ne veux pas rentrer dans ce débat de proches ou de famille qui m'ont aidé ou pas. Je ne veux pas que les gens pensent que je suis un hypocrite. Mais la vérité je me suis fait tout seul >>, a répondu l'artiste.

On peut comprendre par ces mots de Denco qu'il a dû se battre et se munir de courage et de détermination pour être aujourd'hui ce capitaine du Zouglou, celui qui détient le braça de cette musique en Côte d'Ivoire. Pour ceux et celles qui pensent qu'il s'est éteint à cause de son addiction à la drogue qui n'est plus un secret pour personne, Denis Koulaté affirme ne jamais être fini. D'ailleurs, l'artiste ne voit pas pour le moment qui pourrait hériter de son braça de capitaine du Zouglou dans la nouvelle génération.

<< Moi je ne suis jamais fini. J'étais, je suis et je resterai toujours fort. Et je ne vois pas un artiste qui peut hériter de mon braça de capitaine du Zouglou actuellement >>, a soutenu le capitaine El Capo, le maître de l'improvisation "wayé wayé".

La voix blanche

Content created and supplied by: La_voix_blanche (via Opera News )

côte d'ivoire denis koulaté yves aymard

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires