Sign in
Download Opera News App

 

 

Musique : voici la différence entre le duo et le featuring

Le duo et le featuring sont une collaboration entre deux ou plusieurs artistes sur une chanson. Mais ces deux formes de collaboration artistique ont tendance à être galvaudées ou confondues. Petite explication.

Par abus de langage, l'on a tendance à résumer le duo seulement à une paire d'artistes, un groupe composé de deux personnes évoluant ensembles. A l'exemple de Yodé et Siro, Pat Saco et Valéry, les 2Boyz et bien d'autres. Même si le terme est devenu usuel et accepté par défaut, le duo est à l'origine une collaboration ponctuelle entre deux artistes. Tout comme le featuring (feat. ft. en abrégés). Le duo et le featuring sont certes des collaborations artistiques. Mais il existe une nuance entre les deux.

Le terme "featuring" n'est apparu dans le lexique musical et artistique que récemment, dans les années 2000. Il a commencé avec les Deejays, avant de s'étendre au Rap, au RnB et à la musique électronique. Pour faire simple, le "featuring" veut dire "ayant participé" ou "figuré" dans un projet artistique (single, film, etc.). C'est le fait qu'un chanteur participe sur le titre ou l'album d'un collègue, en reprenant un couplet ou un refrain.

Quant au duo, c'est un morceau de musique composé pour être chanté par deux voix ou exécuté par deux instruments de musique. On parle par exemple d'un duo de flûte, un duo de piano, un duo de violon, etc.

Contrairement au featuring qui est une collaboration spontanée, le duo est par contre, plus structuré et fait la part belle à la voix des deux artistes, ainsi qu'à la mélodie. Dans le principe, une voix chante d'abord la mélodie toute seule. Ensuite, l'autre voix la reprend, à son tour. Enfin, les deux voix reprennent la chanson ensemble. 

Quelques exemples des plus beaux duos sont entre autres ceux de Céline Dion, Garou (Sous le vent), Jean-Jacques Goldman, Sirima (Là-bas), Pascal Obispo, Natacha St-Pierre (Tu trouveras), Nick Cave, Kylie Minogue (Where the wild roses grow), Nicole Kidman, Robbie Williams (Something stupid) et plus près de nous Salif Kéita, Cesaria Evora.

Que ce soit le featuring ou le duo, ces collaborations comportent des avantages et représentent un joli coup stratégique. Un "newcomer" (nouveau venu) peut voir sa demande de feat être acceptée par une star. L'exemple de Fior 2 Bior avec Niska, ou Le Molare avec le groupe de rap 113 de Mokobé, en 2004. Ou encore le projet de Jul, sur l'album de rap "13'Organisé" qui a réuni 50 rappeurs de la ville de Marseille en octobre 2020. Il y a eu des artistes de renommée différente (stars et novices) sur cet album. Le titre "Bande organisée" a été certifié double single de diamant avec 100 millions de streams (le plus rapide l'histoire de la musique française). Sans compter d'autres distinctions. Du coup, le succès du morceau profite à la fois aux stars et aux novices qui y ont collaboré.

En Côte d'Ivoire, le clip "Gnomi avec lait" de Fior 2 Bior a atteint plus de 16 millions de vues en 3 mois, notamment grâce à la participation de Niska. Une performance qui fait de Fior 2 Bior le premier artiste ivoirien d'inspiration urbaine à battre un tel record en un laps de temps.

Combien gagne chacun des artistes sur une collaboration en pareille circonstance ? Les gains sont représentés par les redevances générées par la chanson. Dans la plupart des cas, cela se situe entre 3 et 7%. En plus des royalties (redevances), il y a les droits d'auteur, si la chanson est diffusée abondamment à la télé, à la radio, ou autres lieux sonorisés. Il y a enfin un gain en termes de public, puisque les artistes peuvent avoir des nouveaux fans de part et d'autre, vu qu'ils sont parfois d'univers différents.

Content created and supplied by: Fatogoma (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires