Sign in
Download Opera News App

 

 

La jeunesse ivoirienne et la quête de la performance sexuelle: l’essor des aphrodisiaques

La quête de la performance sexuelle n’a jamais été aussi forte chez les jeunes ivoiriens. Entre business rentable et prouesse sexuelle, les produits aphrodisiaques font leur printemps en Côte d’Ivoire au sein de la jeunesse.

La vie sexuelle des jeunes ivoiriens est désormais occupée par l’usage des aphrodisiaques.  A la recherche de performance sexuelle ils sont de plus en plus tournés vers ces produits qui leur donne une prestation XXL lors des ébats sexuels. 

Cette situation fait l’affaire des marchands. En effet, le commerce de produits aphrodisiaques est en plein essor et les prix ne font que grimper au grand bonheur des vendeurs et des fabricants.

Selon Jean Luis Amani vendeur dans la communes de Yopougon « Avant quand on vendait les produits, y’a pas beaucoup de personnes qui viennent acheter. Mais maintenant tous les jeunes achètent les aphrodisiaques naturels. On vend aussi des médicaments soigner kôkô (crises hémorroïdaire) à long terme mais les gens veulent des effets immédiats» a-t-il révélé. 

Selon plusieurs spécialistes, l’utilisation abusive des aphrodisiaques non naturels entraîne des troubles de reins et des problèmes cardiaques et peut même conduire à la mort subite pendant l’acte sexuel. Mais qu’a cela ne tienne, les consommateurs, eux, ne jurent que par la puissance sexuelle « Avec les filles d’aujourd’hui, si tu n’es pas bon au lit elles vont se moquer de toi, te voir en plaisantin et même te tromper. En tout cas moi je ne suis pas prêt pour qu’une fille bouffe mon argent cadeau » déclare un jeune étudiant de l’université Félix Houphouët Boigny qui a préféré gardé l’anonymat. Mais cette situation ne concerne pas que les hommes.

Selon un autre vendeur qui a préféré garder l’anonymat « C’est pas seulement les garçons qui achètent les aphrodisiaques mais les filles achètent aussi ».

Quoi qu’on dise ce phénomène a encore de longs jours devant lui et sa fin n’est pas pour demain.


Marcos Podé

Content created and supplied by: MarcosPodé (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires