Sign in
Download Opera News App

 

 

Bailly Spinto sur Life TV, confesse : " J'ai aimé Arafat tardivement, sinon... "

Photo archives/ Bailly avoue avoir été impressionné par le talent de Arafat, mais hélas..

Si on reproche à la jeune génération d'artistes de ne plus faire de la bonne musique aujourd'hui, il y en a parmi eux qui se démarquent des autres de par la qualité de leur travail et le talent qui est en eux. Ils arrivent à capter l'attention des anciens par leur façon de faire cette musique de leur époque. C'est le cas de Arafat DJ qui, selon le doyen Bailly Spinto, était assez spécial dans son domaine à savoir le coupé décalé où il excellait. Malheureusement, Bailly Spinto dit avoir tardivement porté attention au travail de ce jeune artiste trop tôt disparu. Toujours dans cette émission "Le Confessionnal" sur Life TV, Bailly n'a pas caché sa peine : 

"Dans cette nouvelle génération, j'ai aimé tardivement un artiste, je veux parler de feu Arafat DJ. Depuis plus de dix ans sa musique joue, mais je n'avais jamais prêté attention à ce qu'il faisait parce que tout ce qui était dans ma tête, c'était comment dois-je faire pour achever ma maison. Et puis, c'est quand il est décédé et les gens jouent sa musique partout que je me rends compte que c'était un jeune artiste qui avait de l'avenir. En plus, il était le fils de mon ami Houon Pierre et Tina, je ne le savais pas sinon je l'aurai approché de moi pour lui donner des conseils" raconte le chanteur ivoirien.

Poursuivant ses réponses, l'auteur de la célèbre chanson "Taxi Sougnon" fait une révélation : " Un jour j'étais à l'aéroport de Lomé, et je voyais plein de jeunes togolais excités qui disaient qu'ils attendaient un jeune artiste ivoirien pour l'envoyer sur l'île aux serpents. En fait, ils parlaient de Arafat, mais je n'avais rien compris à cela, et moi je suis parti. C'est pour dire que cet enfant était un phénomène, mais vraiment dommage. Si pendant tout ce temps qu'il brillait j'avais fait attention à lui, je l'aurais encadré à ma manière. C'est après son décès que je me suis dit Bailly tu as raté quelque chose" a confié Spinto. Bailly dit avoir donné la chance à plusieurs jeunes artistes africains de son époque, tels que Angélique Kidjo et bien d'autres qu'il a fait jouer à la première partie de ses spectacles en France. Homme de grande modestie, Bailly avoue n'avoir aucun regret d'avoir choisi la musique dans laquelle les Ivoiriens lui ont tout donné.

José TETI

Content created and supplied by: Jose_Teti (via Opera News )

bailly spinto life tv

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires