Sign in
Download Opera News App

 

 

Bocklay à peopl'emik :" je ne suis pas un garçon facile..."

Bocklay à peopl'emik :" je ne suis pas un garçon facile..."

Par Astafe

L'artiste auteur de 5 album était l'invité de peopl'emik ce lundi 20 septembre 2021. Il a donné les raisons de son absence de la scène actuellement, après un début tonitruant au début des années 2000. Originaire du centre de la Côte d'Ivoire, l'artiste aux 20 ans de carrière musicale a commencé la musique par un appel dès l'âge de 13 ans. Bocklay a dit être influencé par Meiway, Aboutou Roots. " Vis-à-vis de Meiway , quand j'écoute ça,j'ai toujours les larmes aux yeux. Je ne suis pas figé...je n'essaie pas de me mettre des limites,des barrières..." Bocklay a révélé aussi que son nom Bocklay est la déformation de boklein qui signifie percussionniste ou " bats le tam tam"

"Moi en tant qu'artiste ,j'ai une grande responsabilité envers ma génération...Ma musique c'est du traptrad...une contraction du trap traditionnel..." Voici la mission qu'il s'assigne et qui le pousse à faire toujours mieux. Parlant de son temps de silence il dit qu'il était occupé à plusieurs choses.

Bocklay a fait un tour d'horizon de sa carrière en révélant les hauts et les bas : " J'ai fait des tournées de 6mois où j'étais payé à 5000f par jour...je n'étais pas encadré. C'est maintenant que je suis encadré par ma nouvelle maison..."

Concernant la rumeur qui le catalogue comme un homme à femme et un consommateur : " je ne suis pas un garçon facile...la drogue...non. je fais un appel à témoin que celui qui a déjà consommé la drogue avec moi se signale..." Avant de lancer un appel contre l'addiction en se basant sur son expérience d'agent de Médecin du monde.

Étant membre du conseil de restructuration du Burida , l'homme a parlé de son rôle dans cette institution et de son avenir.

Concernant son actualité, il a dit avoir sorti un album intitulé "l'oeil du cyclone" avec une coloration métissée.

Source : peopl'emik

Astafe

[email protected]

Content created and supplied by: Astafe (via Opera News )

côte d'ivoire

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires