Sign in
Download Opera News App

 

 

Reportage d’un média français à Duékoué : Guérés et Malinkés réagissent

En réaction à un article publié ce Dimanche 05 Juillet, sur une enquête menée par des journalistes Français du quotidien ‘’le Monde’’, relative à la situation de la cohésion sociale à Duékoué, de nombreux internautes d’origine (ethnie locale de Duékoué) ou Malinké, ont pondu des commentaires pour évoquer les rapports sociaux entre les deux communautés dans cette localité de l’ouest Ivoirien.

Pour la plupart des intervenants, l’unanimité s’est formée autour de l’hospitalité du peuple Wê. Selon un internaute qui dit être d’ethnie Wê, ‘’le peuple Wê n’est pas un peuple méchant’’. ‘’Le Wê est celui-là même qui a toujours de son prochain, cet amour là, qui a coûté la vie’’, ajoute-t-il, avant de rassurer sur le fait que ‘’nous les Wê, n’avons en aucun cas une idée de vengeance…’’.

Une assertion soutenue par un autre internaute, qui glisse cette petite leçon d’histoire : ‘’Nous peuple Wê, ne sommes pas revanchards…d’où le nom Wêgnon, qui signifie ‘’celui qui a pitié’’. Des prises de positions sur lesquelles se sont alignés des internautes d’ethnie Malinké, dont un qui en réponse au premier internaute cité, soutient : ‘’Moi, je suis Malinké. En toute franchise, je suis d’avis avec toi. Le Peuple Wê est très hospitalier et accueillant’’.

Des propos sur lesquels vont renchérir un autre commentateur, lui aussi, se disant originaire du Nord de la Côte d’Ivoire, et selon qui, le peuple Wê est ‘’un peuple aimant et hospitalier’’.

D’ailleurs, nul parmi les nordistes n’aura contredit ce qui semble être une vérité séculaire. Même s’il faut craindre, comme l’on souligné les confrères du quotidien Français, ‘’le Monde’’, que la situation sur place s’envenime à l’approche du scrutin présidentiel, du fait des discours politiciens, qui pourraient compromettre la paix sociale dans cette ‘’ville martyre’’.

Raoul Mobio

Content created and supplied by: RaoulMobio (via Opera News )

Duékoué Malinké

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires