Sign in
Download Opera News App

 

 

Côte d'Ivoire / FEMUA 13 : Après son passage au festival, Debordo subit des moqueries, sa réaction

Festival de la Musique Urbaine d'Anoumabo FEMUA qui est devenu aujourd'hui une vitrine pour les artistes.

Pour rappel, le week-end dernier, Debordo Leekunfa, artiste coupé-décalé était invité du FEMUA 13 et a gratifié ses fans d’un show inédit. Après son passage, des clichés du chanteur sont devenus des sujets de moquerie sur les réseaux sociaux. Dans une vidéo, Debordo interpelle les autorités au risque qu’il advienne des désagréments.

Le chanteur a visiblement mal digéré cette blague des administrateurs de la page Facebook "Tribunal Pénal de la mode". Comme le nom l’indique, cette page passe au peigne fin le style vestimentaire des artistes ivoiriens et d'ailleurs dans une sorte d’humour noir. Cette fois, la blague a carrément déplu à Debordo Leekunfa qui l’estime dévalorisante pour sa personne. Le chanteur a donc interpellé les autorités compétentes afin de remettre au pas les coupables, au risque que la justice devienne personnelle.

« Les artistes ivoiriens subissent. Ces pages tournent les artistes en ridicule. Je fais appelle aux autorités pour ne pas qu’il y ait un désagrément, ou un réel problème dans ce pays. N’attendez pas qu’il soit trop tard. Derrière leur clavier, ils salissent la culture ivoirienne. Je suis dans une logique de paix et de pardon. Donc pour éviter qu’on tourne dans un règlement de compte personnel, j’appelle les autorités. », a souhaité le chanteur avant de préciser qu’il avait déjà engagé des poursuites judiciaires contre les administrateurs de la page.

« j’ai déjà préparé mes plaintes, j’irais remettre aux coupables« , a terminé Debordo sur un ton amer qui traduit bien son mécontentement.

Content created and supplied by: Voix-d'Afrique (via Opera News )

côte d'ivoire debordo leekunfa femua 13

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires