Sign in
Download Opera News App

 

 

Invité des "Jeudis de l'UJOCCI" : l'artiste Kerozen revient sur sa relation avec Emma Dobré


L'artiste Kerozen, à l'état civil Constant Joël Yobo, était, le 25 février 2021, l'invité des "Jeudis de l'UJOCCI" à l'espace "Le Village" sis à Cocody-Palmeraie. Ce fut une occasion pour le faiseur de "coupé décalé" de débattre avec les journalistes de son actualité, de sa carrière et ses perspectives dans la musique, de sa relation avec sa productrice Emma Dobré, mais aussi de son passé...

Sur les nombreuses difficultés qu'il a rencontrées dans sa vie, il retient qu'"après le titre "La danse de la moto" au milieu des 2000, le groupe s’est divisé. C’est là que je suis allé en Suisse pour me chercher comme on le dit. Étant là-bas, la vie n’a pas été facile pour moi. Je me débrouillais dans les bars. C’est moi qui présentais les artistes avant leurs prestations. C’est là qu’un de mes vieux pères m'a dit que ce travail ne me ressemblait pas". Chemin faisant, il avance qu'"après, j’ai commencé à être déçu de la vie, je ne supportais plus le train de vie que je menais. C’est là que le miracle s’opère. Emma Dobré apparait dans ma vie. C’était comme si Dieu l’avait envoyée pour moi. D'abord, nous n’avons pas commencé sur de bonnes bases parce que désespéré, je ne m’intéressais plus aux portables, aux messages et autres réseaux sociaux".

Parlant précisément de ses rapports avec Emma Dobré, qui était à ses côtés au cours de l'évènement, l'invité de la 4ème édition des "Jeudis de l'Ujocci" a eu à révéler que cette dernière lui a tendu la main au moment où il était dégoûté de la vie. C'est pourquoi, fera-t-il savoir, quand bien même il est très courtisé par de grandes majors, il ne quittera jamais le label Emma Dobré Prod. A l'en croire, "même si le meilleur producteur du monde me donne des milliards, je ne quitterai jamais ma productrice Emma Dobré". Il a, en outre, expliqué dans le détail comment Emma Dobré est entrée dans sa vie. Dans son explication, il dira : "Quand ça chauffait sur moi en Suisse alors que j'étais dégoûté de la vie, c'est elle qui, étant informée de ma situation très difficile là-bas, m'a contacté via les réseaux sociaux. Tellement je ne voulais rien savoir de la vie, je ne répondais jamais à ses messages. Et, un jour, elle a laissé un autre message dans lequel elle disait : "Toi tu crois que tu es trop beau hein. On t'écrit, tu vois et tu ne réponds". C'est là que j'ai eu la force de lui répondre et on a commencé à bien échanger. Je dis : "Mais, c'est quelle fille ça là ? C'est ainsi qu'elle a payé mon billet d'avion afin que je rentre à Abidjan et que j'occupe son studio à la Riviera-Palmeraie pendant qu'elle était en France. Je suis donc rentré. J'étais chez elle et quand elle est rentrée aussi, on vivait à deux dans son studio. Mais on est comme des frères. Et donc il n'y a jamais eu affaire d'amour que vous dites là entre nous. Nous sommes frère et sœur...".

Kerozen est passé à la tribune de l'Union des journalistes culturels de Côte d'Ivoire, après les artistes Safarel et Molare, puis Koné Dodo (directeur du Palais de la Culture d'Abidjan-Treichville). "Les jeudis de l'UJOCCI" est un cadre d’expression pour tous les artistes et acteurs culturels qui les revalorise et de relaie leurs activités.

Marc-André Latta

 

 

Content created and supplied by: RogerLevry (via Opera News )

emma dobré

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires