Sign in
Download Opera News App

 

 

L'internationale ivoirienne Marie Josée Ta Lou fait des précisions sur sa vie sentimentale

Femme Gouro,Marie-Josée Ta Lou est née à Bouaflé en côte d'Ivoire,le 18 novembre 1998 soit 32 ans aujourd'hui en 2020.


Elle est une athlète ivoirienne, spécialiste des épreuves de sprint.

Marie Josée Ta Lou fut la vice-championne du monde sur 100 m et 200 m à Londres en 2017.


Dans son parcours d'études,elle a fait l'université Nangui Abrogoua à Abidjan.

Comme tout le monde,la star ivoirienne qui fait honneur à son pays,la côte d'ivoire a aussi elle,une vie sentimentale,elle parle ici de quelque chose qu'elle a vécu dans toutefois oublié de rectifier quelque chose que plusieurs pensent d'elle.

La sprinteuse ivoirienne,vice-championne du monde,invitée récemment lors de son passage sur le plateau de l’émission, « Rien à cacher », produite et présentée par Yves de Mbella, livre des secrets, fait savoir des choses sur sa vie amoureuse.

Avant de passer aux choses sérieuses,elle a démenti l'idée selon laquelle elle aurait un penchant pour des femmes comme elle.


Au contraire, a-t-elle dit:<<j'ai été moi même à plusieurs reprises draguees par des filles,ce que je n'ai jamais accepté>>

En tout cas,pour mettre fin aux rumeurs,elle a été assez clair,elle dit qu'elle n’a point des tendances que certains lui prêtent.

Par contre,elle répéte : « J’ai été draguée à Abidjan ici et quand je suis partie en Chine aussi et surtout,quand j’ai commencé l’athlétisme et que les gens ont commencé à bien me connaitre dans le milieu, il y en a qui m’ont draguée ». La sprinteuse ivoirienne a dit avoir été draguée aussi par deux sprinteuses africaines. Souhaitant taire leurs identités, elle a néanmoins donné leurs nationalités » Il y a une qui est de nationalité Sud Africaine, et l’autre est Zambienne.

Tout débute en 2015, lorsque l’athlète ivoirienne reçoit un message de l’athlète Zambienne. “Elle m’a envoyée un message me disant que je lui manque. Ignorant ses intentions, je lui ai dit que tu me manques aussi,puis, elle me dit qu’elle ne pense pas que, la manière dont moi je la manquais soit la même que ce que je ressentais… J’ai été surprise. Par la suite, elle m’a avouée qu’elle m’aimait.

Elle savait que, cela n’était pas mon genre, mais elle a voulu se libérer en m’avouant ses sentiments. » A révélé Ta Lou Marie Josée.

Ce sont là des news fraîches que nous vous donnons.


Partage et n'oublie pas de cliquer sur "suivre" en haut de la page pour t'abonner pour nos prochains articles.

Content created and supplied by: Le_mis_à_part (via Opera News )

Abidjan Marie Josée

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires