Sign in
Download Opera News App

 

 

Marimar : la telenovela qui "paralysait" la Côte d'Ivoire du lundi au vendredi à 19h30 min

Série à succes créée par Ines Rodena et produite par le réseau Televisa en 1994, Marimar aura marqué plus d'un par son histoire aussi palpitante remplie de leçons de morale. Ce classique mexicain raconte l’histoire de Marimar Pérez campée par Thalia, alors superstar de la musique et du petit écran au Mexique.

À Abidjan et partout en Côte d'Ivoire lorsqu'il est 19h30 nous avons l'impression que la vie s'arrête et non ! Pour cause, les ivoiriens étaient tellement branchés sur cette série que même aucune voie ne pouvait s'entendre dans certains quartiers. Pourquoi les ivoiriens étaient -il si branchés à cette telenovela ? Nous vous ferons un bref résumé pour que vous compreniez.

Marimar est une jeune femme pauvre et analphabète qui vit dans une cabane sur la plage avec ses grands-parents et son petit chien. Un jour, afin de nourrir tout ce beau monde, elle vole des œufs et des tomates dans une hacienda. Prise en flagrant délit, elle fait alors la connaissance du jeune propriétaire de l’hacienda, Sergio Santibáñez, dont elle tombe éperdument amoureuse. Le jeune homme décide d’épouser la jeune fille et de l’installer à l’hacienda afin d’agacer son père et sa belle-mère. Alors que Sergio est en voyage, la belle-mère, après avoir fait tuer les grands-parents de Marimar, accuse la jeune fille d’un vol de bijoux. Marimar se retrouve en prison tout en étant enceinte. C’était compter sans l’aide d’un bon samaritain – qui la fait délivrer – et sa rencontre avec un homme à la fortune colossale – qui n’est autre que son père biologique. À partir de ce moment, c’est la métamorphose. Marimar devient Bella Aldama, femme riche, raffinée et éduquée, qui ne recule devant rien pour assouvir sa vengeance.

Cette telenovela a fait ses beaux jours sur la RTI dans les années 1996. Aujourd'hui d'autres series africaines commencent à voler la vedette aux series européennes qui ont fait long feu dans le temps tels que '' les coups de la vie'' qui racontent des histoires enrichissantes savourées d'un mélange d'emotion de toutes sortes.

Source: Jeune Afrique du 14 avril 2020.

Content created and supplied by: Dongoh88 (via Opera News )

côte d'ivoire sergio santibáñez

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires