Sign in
Download Opera News App

 

 

Affaire "Apoutchou bloqué à Abidjan" : voici comment il s'est payé la tête de ses détracteurs

Pendant que ses détracteurs lançaient des spéculations selon lesquelles il serait bloqué à Abidjan pour des problèmes de papier, Apoutchou National, contre toute attente, a annoncé dans la nuit d'hier mercredi qu'il est rentré en France.

Les folles rumeurs ont fait le tour de la toile dans la journée d'hier mercredi 11 mai 2022. Alors que le jeune blogueur ivoirien Stéphane Agbré dit Apoutchou National préparait silencieusement son retour en France après deux mois de séjour en Côte d'Ivoire, ses détracteurs ont annoncé sur la toile dans la journée d'hier qu'il était bloqué à Abidjan pour des problèmes de papier, ne pouvant donc pas retourner en France.

Pendant que ces rumeurs continuaient à sérieusement inquiéter les fans d'Apoutchou National, le fils de la comédienne Bleu Brigitte Agbré, a surpris la toile avec des photos de lui, à bord d'un d'avion pour son retour en France. Dans la nuit du mercredi 11 mai 2022, Apoutchou National a rassuré ses fans à travers un direct Facebook qui a été suivi par plus de 28000 personnes, qu'il est bel et bien rentré en France et que ces spéculations qui ont laissé croire qu'il avait eu des problèmes de papier donc était bloqué à Abidjan, n'étaient qu'une autre pièce montée de ses détracteurs.

<< L’enfant du pays, le fils d’afrique est là, paris je suis là, maudia des jaloux.

C’est moi le maître du game tu connais pas encore. Appelez moi la lumière >>, a-t-il posté avec des émoticônes pour se moquer de ses détracteurs.

Apparemment, Apoutchou National a bien dribblé ses détracteurs qui ne s'attendaient pas certainement à ce coup. Car pendant qu'ils l'annonçaient bloquer à Abidjan, lui était déjà à bord de son avion pour regagner la France. On peut dire qu'il s'est bien payé leur tête.

Sacré Apoutchou National !

La voix blanche

Content created and supplied by: La_voix_blanche (via Opera News )

"apoutchou abidjan" affaire détracteurs

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires