Sign in
Download Opera News App

 

 

NCI / La "Télé d’Ici Vacances" : la goutte d’eau qui a fait déborder le vase ?

Tout travail, obéit à un code de déontologie et celui sur qui nous allons porter notre regard ce jour est le journalisme, en général et les émissions télé en particulières. En effet, l'émission d'information et de décryptage de l'actualité ivoirienne "la télé d'ici"de NCI (nouvelle Chaîne Ivoirienne), est depuis plus d'un mois maintenant en vacances, et a fait place à la "télé d'ici vacances" assurée par l'animateur émérite Yves de mbella et ses colistières Gliss et Kady Touré.

On connaît l'animateur Yves de mbella par ses questions sans tabou et directe, souvent même en dessous de la ceinture depuis l'émission rien à cacher sur les ondes de la radio nostalgie. Mais le faire lors d'une émission grand public , à une heure de grande écoute, est-ce catholique ? Est-ce indiqué ?


NON, sera la réponse du public. Car l'animateur multiplie frasques sur frasques qui déplaisent, et la goutte d'eau qui a fait déborder le vase, reste celle de l'émission en date du 30 août, émission au cours, de laquelle figurait un ancien violeur. Qui a été invité sur la scène pour montrer comment il faisait du mal à ses victimes.

Sur le direct de l'émission, les internautes n'ont pas manqué de dénoncer ce fait, sur la toile pareille. Ses collègues, hannane ferdjani (les femmes d'ici NCI), ainsi qu'Edith Brou (Life TV), des peoples, Hassan Hayek (dans un direct) n'ont, non plus cautionné cet écart de comportement et appellent à plus de retenue. Certains internautes appellent à une sanction de la HACA (haute autorité de la communication audiovisuelle).


Quoi qu'il en soit, ce soir du 30 août la limite a été atteinte !


Kad'Cool

Content created and supplied by: Kad’cool (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires