Sign in
Download Opera News App

 

 

Alpha Blondy : "beaucoup de personnes ont de l'argent, mais ne font pas ce que fait Dominique Ouattara"

La 8e édition de la soirée-gala de l'ONG Children of Africa de la première dame ivoirienne, s'est tenue ce Vendredi 11 Mars à Abidjan. Plusieurs artistes et autres stars ont répondu à l'invitation de Dominique Ouattara. Certains ont même montré leur admiration pour cette dernière dont Alpha Blondy.

Le traditionnel gala de bienfaisance de l'ONG Children of Africa a eu lieu ce Vendredi, en présence de sa fondatrice et d'un parterre de personnalités nationales et internationales. En plus d'avoir un air festif avec la présence d'artistes et de diverses célébrations pour accueillir les convives, le gala est resté de prime abord un cadre de bienfaisance en recueillant des fonds pour la réalisation des projets de l'ONG. Cette année le thème était ''Africa is future'' (l'Afrique est l'avenir).

Nombreuses sont les personnalités qui ont été émerveillées par les projets déjà réalisés par la première dame ivoirienne, grâce aux différents dons des galas antérieurs. De l'hôpital Mère-enfant de Bingerville, au groupe scolaire d'excellence Children of Africa d'Abobo, en passant par les cases pour recueillir les enfants maltraités à l'intérieur du pays, Dominique Ouattara a montré qu'avec la volonté, on peut aider son prochain avec le peu que l'on a.

C'est bien l'avis de la méga star du Reggae, Alpha Blondy, qui croit qu'il faut rendre hommage à la première dame Dominique Ouattara. ''Il faut saluer ce qu'elle fait, car beaucoup de personnes ont de l'argent mais ne font pas ce qu'elle fait'', a-t-il déclaré à la presse. Être au service des démunis est peut-être inné, mais pour ceux n'y arrivent, ils peuvent toujours faire des dons aux différentes ONG et fondations qui œuvrent sur le terrain.

Ces contributions, l'ONG Children of Africa en a encore besoin pour ses deux prochains projets que sont : la reconstruction de la case des enfants au Plateau et la construction d'un centre d'accueil pour les femmes, victimes de violences basées sur le genre, à Adiaké. Cela coûtera près de 4 milliards.

Content created and supplied by: DarymKard (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires