Sign in
Download Opera News App

 

 

Dj Volcano : Huit mois déjà qu'il est en prison, des artistes divisés sur son cas

Photo/Dj Volcano est toujours gardé en prison et attend le soutien de ses collègues artistes

Cela fait huit mois que l'artiste chanteur DJ Volcano croupit à la Maison d'arrêt et de correction d'Abidjan. Il avait été arrêté à la suite des propos injurieux tenus à l'égard du Président de la République SEM Ouattara, et appelé les jeunes à manifester contre la candidature au troisième mandat d'Alassane. 

Cette posture de militant engagé pour Guillaume Soro vaut à l'artiste l'indifférence de ses pairs artistes et des autres acteurs du showbiz qui refusent de se mêler à l'affaire Volcano. Partisan du président du mouvement GPS dont il revendique ouvertement son appartenance, n'a pas fait pour arranger son cas. 

En dépit de son statut d'artiste, il serait plutôt assimilé aux militants politiques de ce mouvement dont plusieurs des cadres sont aussi en prison.

Sa position comme nous le disions plus haut divise le monde des artistes. A l'instar de Debordeau Leekunfa qui a publiquement demandé dans une de ses publications une mobilisation des artistes pour la libération de leur collègue, tous les autres refusent de se mêler de son affaire. Ce n'est pas le cas comme ce fut le cas lors de la convocation par la justice de certains artistes.

 D'ailleurs, en novembre dernier, selon notre confrère Média prime Mag, Vetcho Lolas avait ouvertement déclaré qu'il ne veut s'engager dans ce genre de combat :

"Dj Volcano sait pourquoi il a été arrêté. Je n'ai jamais proféré de paroles injurieuses à l'encontre du président Alassane Ouattara. Ma chanson est juste un hommage au PDCI. Je n'active pas la haine dans cette chanson. Je n'ai donc pas peur des menaces. Je dors paisiblement. Je suis un ivoirien. Je suis PDCI. Mais je ne déteste pas le RHDP , le FPI, les GOR, Les SOROÏSTE." avait déclaré Vetcho Lolas dont les propos avaient été relayés par Média Prime mag.

Dans cette position, Vetcho avait été rejoint par Le Molare. Le Boss du coupé décalé, selon le même confrère, n'avait pas apprécié le fait que Debordeau le cite dans sa publication faisant appel à une mobilisation des artistes pour le cas de Volcano. Il avait répondu sèchement Debordeau sur sa page dans la même période, demandant à ce dernier de ne pas l'exposer sur la place publique : 

"Debordo, quand j’interviens pour les artistes tu m’as déjà vu poster cela sur Facebook? Il y a eu pire que ça ici nous sommes allés demander pardon. Tu as mon whatapps faut m’écrire . Evite de citer mon nom de cette façon sur la toile !!!" avait répondu Le Molare.

Apparemment, l'on constate que le cas Volcano fait peur à tous. Aucun artiste ne veut s'y mêler. Et le temps passe. Bientôt, cela va faire un an qu'il paie le prix de sa sortie sur les réseaux sociaux et de son engagement pour la cause de Soro. Mais l'artiste a le soutien des partisans de l'ex-PAN qui croient dur comme fer que bientôt, " il fera jour" selon leur expression. Et cet optimisme donne un moral d'acier à l'artiste depuis sa cellule de prison.

J.T

Content created and supplied by: Jose_Teti (via Opera News )

alassane ouattara dj volcano guillaume soro pdci

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires