Sign in
Download Opera News App

 

 

Célébration des 30 ans de carrière artistique: Nahounou Paulin dompte le Palais de la Culture

Distingué Meilleur artiste-chanteur-chorégraphe tradi-moderne de Côte d’Ivoire et Meilleur artiste pour l’ensemble de sa carrière aux Dôdô Awards organisée par le Groupe Shelem le vendredi 04 février 2022 à l’Hôtel du District du Plateau, Nahounou Paulin  a célébré ses 30 ans de carrière artistique le samedi dernier. Dans un spectacle live riche en sons et en couleurs dans la salle François Lougah/Ernesto Djédjé du Palais de la Culture de Treichville, Nahounou Paulin  a conquis le temple de la Culture et à jamais le cœur des mélomanes. 

Pour une fois, Paulin Nahounou a décidé de transporter l’ambiance du Baron Bar de Yopougon au Palais de la Culture, dans la salle de 1500 places, pour la célébration des 30 ans de présence sur la scène musicale ivoirienne. Et cela lui a bien réussi. Il a fait salle comble.

A la suite de ses pairs venus le soutenir dont les plus illustres sont Pablo de Gokra, Séhia Luckson Padaud, dans une ambiance surchauffée, Paulin Nahounou a passé en revue ses meilleurs titres. Exécutant des pas de danses endiablés dans une parfaite chorégraphie. L’artiste a une fois de plus démontrer qu’il demeure le meilleur Artiste-chanteur-chorégraphe tradi-moderne de Côte d’Ivoire.

En présence des cadres et de la forte délégation venue d’Issia, avec à sa tête l’Honorable Chef O. Adama, représentant les têtes couronnées de la Cité du rocher, l’artiste a véritablement fait sensation.

Des Ivoiriens de la Diaspora n’ont pas voulu se faire raconter cet événement historique. Chantal Kanon Karess, Kanon Gourou Léa, Patricia La Bourgeoise, Olivès Guédé, Sebeno, JC Yodé, ont effectué le déplacement de Paris à Abidjan pour vivre cette ambiance exceptionnelle et témoigner leur soutien au fils prodige de Gazamadou.

« En tant que productrice des albums de Paulin Nahounou, je tenais à être témoin de cet événement, et je suis venue avec ma sœur Léa. Nous n’avons pas eu tort d’effectuer le déplacement. C’est tout simplement merveilleux, fantastique ! Qui a dit que la musique tradi-moderne ne pouvait pas élire domicile au Palais de la culture ? Le mythe est brisé. Et nous reviendrons certainement l’année prochaine pour attaquer la salle de 4000 places. Félicitations à Paulin Nahounou et bravo à tous les Artistes et au grand peuple solidaire du grand Ouest », a déclaré Chantal Kanon Karess, Mécène des Arts et de la culture ivoirienne en France.

Rappelons que Paulin Nahounou, géant de la musique tradi-moderne et chorégraphe émérite est directeur d’une école de danses africaines en France et responsable d’un groupe artistique ici en Côte d’ivoire, basé à Soubré. Il est depuis quelques années le Président des Artistes du Grand-Ouest de la Côte d’Ivoire en France (AAMIOF) et de l’Union des Artistes du Grand-Ouest en Côte d’ivoire (UNAGOCI).  

C’est à juste titre que toute la Côte d’ivoire culturelle s’est engagée à lui témoigner toute sa reconnaissance et de saluer ses mérites à travers la célébration de ses 30 ans de carrière musicale le samedi dernier de 16 heures à 23 heures dans la salle de 1500 places pleine à craquer. On peut le dire, Paulin Nahounou a dompté le Palais de la culture.

Un artiste, star à 10 ans !

Né à Irogogoua (Issia), dans la région du Haut-Sassandra, Paulin Nahounou est Artiste-musicien, Auteur-compositeur-interprète, émérite Chorégraphe dont la notoriété dépasse les frontières de la Côte d’ivoire. Dès l’âge de 5 ans, il intègre le mythique groupe de danses ‘’Les petits danseurs d’Issia’’. Son talent pur et extraordinaire fait de lui le meilleur danseur africain des danses traditionnelles à 9 ans; et c’est à Tripoli, en Lybie, qu’il recevra son Prix des mains de l’Ex-Président Feu Mouammar EL Kadhafi. A 15 ans, le Ballet National l’accueille. Et pendant 10 ans, Paulin Nahounou représente la Côte d’ivoire à travers le monde en danses africaines. Quand subitement le virus de la chanson va s’emparer de lui après avoir côtoyé plusieurs orchestres déjà en place dont celui d’Olivès Guédé en tant que batteur, percussionniste, et choriste. Mais finalement, la chanson prend le dessus. Et en 1990, son baptême de feu avec la sortie de son tout premier album ‘’Zagô’’, produit par Barthélémy Inabo Zouzoua. Suivront 16 autres albums, tous de belle facture, dont le dernier ‘’Qui es-tu pour me juger’’ sorti en 2021.

Un récit de Morrys Ouayou

 

Content created and supplied by: Sebastien_Levry (via Opera News )

artistique: carrière célébration nahounou

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires