Sign in
Download Opera News App

 

 

Suite à l'emprisonnement de Diaba Sora, le message de Makosso aux femmes influenceuses africaines

Un homme possédant une vision profonde, le Révérend Général Camille Makosso est devenu, en quelques années, l'une des plus grandes personnalités du monde évangélique dans son pays, la Côte d'Ivoire, en Afrique et dans toute la diaspora Africaine à travers le monde.

En effet, aujourd'hui, il y a quelques heures de cela que le Général Camille Makosso s'est prononcé sur le cas "Diaba Sora", la jetsetteuse malienne arrêtée la semaine passée, en laissant une note sur sa page Facebook à l'endroit des femmes influenceuses africaines. Makosso, Constatant, depuis l'arrestation de Diaba Sora, aucune de ses consœurs de son milieu n'a posté quoi que soit pour manifester sa compassion face à la situation carcérale que vit leur collègue jetsetteuse. C'est au vu de cette insolidarité que le Général Camille Makosso n'a manqué de tirer sur elles à boulets rouges. Makosso: Juste une question!

« Pourquoi les femmes soit disantes influenceuses africaines qui se donnent une vie de rêve sur les réseaux sociaux sont aussi silencieuses face à l'arrestation et humiliation de leur consœur malienne.

Donc, votre influence a part montrer vos corps remplis de caoutchouc pour influencer le sexe des hommes et être des fantasmes de masturbation vous influencer quoi et qui ?

Même pas une photo de compassion rien, silence radio ou elle n'est pas votre sœur et ce qui l'arrive peu pas aussi vous arriver?

(...) j'ordonne à tous les influenceurs membres de mon réseau de se saisir de ce dossier qui est purement un règlement de compte entre femme en manipulant la justice et toujours quand un gouvernement n'existe pas.

Souvenez-vous du cas Sidiki Diabaté.

"Identifier toutes ses blogueuses et influenceuses de pacotille ici. »


RAMADAN-KONÉ


Source:

- Page Facebook de Camille Makosso

Content created and supplied by: RamadanQuaresmaKoné (via Opera News )

camille makosso diaba sora

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires