Sign in
Download Opera News App

 

 

Récompense nationale : les attentes d’une miss

Le samedi 11 septembre est un jour spécial pour Adèle N’tamon, 1ère dauphine du concours Miss littérature Afrique 2021 qui s’est déroulé au Bénin. Au cœur d’une ambiance indescriptible marquant la célébration de son anniversaire, cette reine de beauté intellectuelle a savouré les temps forts de sa nativité dans l’attente d’une bonne nouvelle. Celle de voir son sacre continental être reconnu par les autorités, notamment le ministère de la Culture, et de l’industrie des arts.  

Jusque-là, les lauréates du concours Miss littérature Côte d’Ivoire qui glanent des prix dans la sous-région, ne bénéficient point des audiences et des soutiens de la tutelle. « Je profite pour lancer un appel au gouvernement. Cette activité hautement éducative en direction de la jeune fille est à soutenir financièrement. Nous sommes partis sans soutien malgré nos nombreuses demandes d'aide. Notre position dans ce concours manifestement dénote de la bonne formation en Côte d'Ivoire. A la première édition en 2019, la Côte d'Ivoire a remporté la couronne avec Soro Yélé Aïcha et cette fois-ci, nous occupons la deuxième place sur 8 pays engagés. Je suis un homme comblé car mon acharnement a payé », explique le commissaire général du concours miss littérature Côte d’Ivoire, Jules Dégni. 

Aimé Dinguy’s N.

Content created and supplied by: AiméDinguy's (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires