Sign in
Download Opera News App

 

 

Un influenceur dénonce l'utilisation des humoristes comme animateurs télé au détriment des diplômés

Ldi2308212050

Les humoristes présentateurs de "C pas midi hein"

La concurrence pour s'octroyer d'importantes portions de l'audimat ivoirien est rude entre les 6 différentes chaînes nationales de télévision que sont la 1ere, la 2, la 3, NCI, Life TV et A+ ainsi que sur certaines radios. Et à ce jeu, chacune d'elle doit faire preuve d'ingéniosité pour ne pas se laisser distancer. À la pratique, la piste des humoristes animateurs semble être devenu un bon filon pour accroître le nombre de téléspectateurs. Adama Daïko sur A+, Gbi de Fer et Joël sur la 1ère, Gbess Adjaille sur la 2, Eunice Zunon sur la 3, Willy Dombo sur Life TV et bien d'autres. Cependant cette nouvelle tendance à utiliser les humoristes comme animateurs n'est pas forcément du goût de tout le monde.

En tout cas, c'est ce que laisse croire un certain Samuel Boga, un jeune influenceur qui commence à s'imposer progressivement sur les réseaux sociaux notamment sur Facebook où il revendique à ce jour plus de 50 mille abonnés. Mais c'est sur la page Tribunal Pénal de la Mode (TPM), un groupe Facebook avec 225117 abonnés dont il est membre, qu'il a publié au cours de la semaine écoulée un post ainsi libellé : "C'est à Abidjan qu'on laisse des étudiants diplômés de l'ISTC pour choisir des humoristes comme animateurs télé et events". Cette boutade à relent polémiste, a provoqué une avalanche de réactions et de commentaires entre deux camps opposés sur le principe de l'incursion des humoristes dans le monde audiovisuel. On notera par exemple la réaction de D.H animateur formé à l'ISTC qui estime que c'est une erreur que de croire que les influenceurs ou les humoristes peuvent remplacer les hommes de média diplômés des écoles de communication, car la qualité des productions va forcément en pâtir. Pour lui, les chaînes privées ont le droit de faire ce qu'elles veulent, de recruter qui elles veulent ou faire passer les programmes qu'elles désirent, du moment ou les actionnaires font leurs profits. Mais il dénie ce droit aux chaînes publiques parce que financées sur l'argent du contribuable. Pour lui les chaînes étatiques doivent tout simplement faire appel aux professionnels.

Évidemment, d'autres commentaires à l'instar de celui de L.W.T prennent le contre-pied de cette opinion car pour lui, ce qui importe pour les employeurs, c'est que les humoristes assurent. Quant à S.D, il explique que même en Europe on demande aux animateurs de faire de l'humour, raison pour laquelle ces derniers font appel aux professionnels de cet art.

SRANKPAWA BOUAKE Ldi2308212050

Abonne toi "+ Suivre", Partage, Commente et mets un like

Content created and supplied by: SRANKPA (via Opera News )

adama daïko samuel boga willy dombo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires