Sign in
Download Opera News App

 

 

Sur NCI 360: Gestion des fakes news, les médias indexés

Ldi2405211700

Vue du plateau de NCI 360

Les graves incident survenus la semaine dernière entre des ivoiriens et la communauté nigérienne vivant en Côte d'Ivoire et qui ont provoqué mort d'hommes, des blessés et de nombreux dégâts matériels étaient au menu de l'émission de débat NCI 360 de ce Dimanche 23 Mai. À la question relative à la gestion des fakes news qui ont été à la base de ces situations dramatiques certains panélistes ont indexé la responsabilité des médias ivoiriens qui semblent toujours avoir une longueur de retard sur les colporteurs de fausses informations dont on ne peut malheureusement pas toujours rattraper les effets pervers.

Dr Eddy Guipié, enseignant d'université

C'est le cas avec docteur Eddy Guipié, politiste, enseignant à l'université Peleforo Gon Coulibaly qui estime "qu'il y a un problème de légitimité des médias classiques". Sans vouloir particulièrement accabler la RTI qui selon lui a procéder à une vérification des faits et communiquer sur le sujet, il a aussi estimé que le média d'État aurait pu faire défiler une bande déroulante au bas de l'écran pour prévenir les gens. Cette faiblesse dans la réactivité des médias classiques pousse les populations à son sens a aller chercher l'information sur les réseaux sociaux. "En fait les gens vont s'informer sur les réseaux sociaux parce qu'ils estiment que là-bas, l'information n'est pas couvée, ni protégée. Ils estiment que la spontanéité des réseaux sociaux est gaga de véracité" a t-il justifié avant d'appeler les médias à communiquer rapidement pour éradiquer ce genre de problème.

Elysé Bolougbeu, journaliste

Le journaliste Elysé Bolougbeu n'a pas dit autre chose. Pour lui on aurait pu éviter les conséquences dramatiques de ces fakes news si les médias s'en étaient saisi plus tôt. "Cette vidéo, de sa première mise en circulation jusqu'au déclenchement de l'incident celà faisait pratiquement cinq à six jours avant qu'on en arrive à ces dérives là. Et là je pense qu'on aurait pu anticiper, commencer à fact-checker et à utiliser tous ces canaux dont on disposait pour pouvoir montrer que c'était de la manipulation" a t-il affirmé.

Bien que conscients de la responsabilité que peuvent avoir les médias dans la gestion de fausses informations cette opinion de Elysé Bolougbeu n'a pas été partagée par plusieurs panélistes qui ont estimé que personne ne pouvait prévoir que la vidéo à la base des incidents aurait un facteur déclencheur.

SRANKPAWA BOUAKE Ldi2405211700

Photos: SB capture d'écran émission NCI 360

Abonne toi "+ Suivre", Partage, Commente et mets un like

Content created and supplied by: SRANKPA (via Opera News )

côte d'ivoire nci 360

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires