Sign in
Download Opera News App

 

 

Showbiz/ De la gloire à la déchéance, l'artiste zouglou Bagnon se confesse

Le chanteur Zouglou, Patrice Bolou Zahi, plus connu sous le sobriquet de Bagnon, a expliqué les raisons pour lesquelles sa carrière n'a pas véritablement décollé.

Bagnon est incontestablement un artiste qui a fait les beaux jours de la musique ivoirienne dans le courant des années 2000. Se faisant appeler Le Rossignol, il s'est véritablement imposé dans le showbiz ivoirien avec des titres tels que "Beauté africaine", " Hommage à Marcelin Yacé", "Maïmouna" et bien d'autres tubes qui ont connu de véritables succès. Après cette période de gloire, Bagnon a complètement disparu de la scène musicale ivoirienne.

Dans le courant des années 2020, des rumeurs sur les réseaux sociaux ont annoncé la mort du chanteur. Face à cette situation, il était très rapidement monté au créneau pour rétablir la vérité.

" Ceux qui disent que je suis mort, ce sont les mêmes personnes qui ont raconté ici que je suis devenu un drogué, un fou ; que ma femme m'a laissé (abandonné). Mais pourquoi ils font ça ? Pourquoi ils veulent nuire à ma petite personne au lieu de chercher à savoir où je suis ; ce que je deviens ? Ils passent leur temps à raconter n'importe quoi en annonçant déjà ma chute. Qu'ils arrêtent ! Moi Bagnon Le Rossignol, ils ne peuvent rien contre moi, c'est Dieu qui guide ma vie", avait-il confié à Viberadio.

Plus d'un an après, l'artiste refait surface, en faisant un témoigne assez émouvant sur sa carrière musicale.

" Je n'ai pas trop joué en ma faveur. Je n'ai pas peut-être fait les bons choix. J'ai été en Europe où j'ai eu des propositions de rester mais je ne suis pas resté. Après je me suis mis dans la drogue qui m'a cloué, qui m'a changé. Les producteurs m'ont laissé. Si j'avais suivi les bons conseils et pris ma musique au sérieux, l'histoire serait différente... J'ai pensé que pour réussir il fallait forcément se faire entretenir par une femme... Je me suis engagé avec une femme qui était pleine aux as et il y a des spectacles que je refusais. Lorsque je recevais des propositions de spectacles de 200.000, 300.000frs et que ma femme sort 1 million pour qu'on aille en week-end, je la suivais, et ça n'a pas aidé ma carrière ", a-t-il révélé.


Chers éclaireurs, quelle leçon de moralité peut-on tirer à l'issue de la déchéance de l'artiste zouglou Bagnon ? Faites savoir vos avis dans les commentaires.

RAMADAN-KONE


Source :

- La page Facebook " Agence de Presse Régionale "

- La page " Buzztube "

- La page " Lextérieur " et bien d'autres.

Content created and supplied by: RamadanQuaresmaKoné (via Opera News )

Bagnon

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires