Sign in
Download Opera News App

 

 

Voici ce que Laurent Gbagbo a fait à Obama et Hillary Clinton

En 2011 en pleine crise postelectorale, le président Laurent Gbagbo a reçu au téléphone des propositions de la part de plusieurs hommes politiques du monde entier.

Face à ces nombreux appels téléphoniques, ce dernier a décidé de ne plus décrocher ces personnalités politiques.

Nous vous proposons ici un extrait tiré de son livre avec François Mattei intitulé « libre: pour la vérité et la justice»:

«Peu après ce coup de téléphone étrange, mes conseillers me disent qu’Hillary Clinton cherche à me joindre au téléphone. Je refuse de prendre la communication car je suis convaincu que je vais encore passer un moment à entendre à nouveau les mêmes propositions. Elle m’a finalement adressé un message pour me proposer je ne sais quoi. Je n’ai même pas ouvert l’enveloppe. 

Après Hillary Clinton, le président Obama m’a directement appelé à son tour. Une fois de plus, j’ai refusé de prendre la communication. Je ne voulais plus écouter ni entendre les discours ennuyeux et les propositions ubuesques qu’ils infligeaient à mes oreilles»

Rappelons que ce témoignage unique apparaît plus que jamais comme un document pour l’histoire, parce qu’il met en lumière certaines dérives pendant et après les élections.

À l’occasion de nouvelles rencontres avec François Mattei, Laurent Gbagbo revient sur ses 7 dernières années de prison, en donne le sens et dévoile sa vision de l’avenir. Celle, quoi qu’il arrive, d’un homme libre.


Michael Gbagbo

Content created and supplied by: MichaelGbagbo (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires